: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: HUMILIÉS, STIGMATISÉS, DIFFAMÉS…. LES AGENTS DU CASVP DOIVENT DEMANDER RÉPARATION FO INTERPELLE LA MAIRE DE PARIS

mardi 26 janvier 2016

HUMILIÉS, STIGMATISÉS, DIFFAMÉS…. LES AGENTS DU CASVP DOIVENT DEMANDER RÉPARATION FO INTERPELLE LA MAIRE DE PARIS



                                  Lettre ouverte à la Maire de Paris
  

Madame la maire de Paris,

Le 13 janvier 2016, sur le site HuffPost, un site du journal « le Monde » une journaliste tutrice d’une résidente d’un EHPAD de la ville de Paris s’est permise de dénoncer sans aucune retenue par des propos outranciers, diffamatoires et outrageants les personnels de cet établissement.

Pour notre organisation syndicale, cette attaque véhémente gratuite de surcroît et disproportionnée ne peut rester sans suite. En ce qui nous concerne, notre syndicat a immédiatement adressé un courrier le 22 janvier 2016 à la directrice générale du CASVP pour demander le soutien et la défense de son personnel via la protection fonctionnelle.

 Comme vous le savez, les agents des EHPAD du CASVP sont confrontés à un manque patent de personnel. Tout le monde le sait mais personne ne prend les dispositions pour remédier à ce problème criant et avéré de tous.

Bien évidemment, vous me rétorquerez que seule l’Agence régionale de santé est habilitée à décider des effectifs et par conséquent votre marge de manœuvre est réduite. Nous ne pouvons nous résigner à votre argumentation et nous en apportons la preuve.

En 2008, lorsque le gouvernement a pris la décision d’instaurer la convergence tarifaire, un processus de mise au pas dans les EHPAD ciblant une baisse des effectifs soignants via la diminution des budgets soins, combien de fois n’avons-nous pas entendu de la part de l’opposition socialiste d’alors que cette politique mène au pire et devra être sur le champ abrogée sitôt notre arrivée au pouvoir.


Aux responsabilités depuis 2012, force est de constater que le gouvernement que vous soutenez n’a pas remis en cause cette fameuse convergence tarifaire tant décriée si ce n’est qu’elle continue ses ravages sur le plan des effectifs.

 Les EHPAD du CASVP doivent bénéficier du personnel nécessaire pour permettre la continuité d’un service public de qualité. Ce qui constitue la priorité pour un meilleur service rendu auprès de nos seniors.

 En effet, le vieillissement de la population et son corollaire les pathologies connexes (maladie d’Alzheimer, troubles psychiatriques, réduction des capacités cognitives, démence…) nécessitent un effort de tous et notamment votre intervention auprès de Madame Marisole TOURAINE, ministre de la santé, pour un renforcement des effectifs et « par là même » de desserrer l’étau qui enferme les agents dans une crise de tension perpétuelle.

Enfin, face aux critiques ou autres diatribes formulées à l’encontre des agents des EHPAD du CASVP, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir prendre la défense desdits agents démontrant ainsi l’inanité de ces attaques frontales dont ils ont été pris à partie de manière ignominieuse.


Je vous assure, Madame la maire de Paris, de ma parfaite considération.