: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: CRÉATION « D’UN PÔLE RÉGIE » FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE

jeudi 28 janvier 2016

CRÉATION « D’UN PÔLE RÉGIE » FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE




La politique de mutualisation et de fusion des services impactent désormais les autres services à l’intérieur des sections.

Un rappel instructif : les sections 1/4   2/3  5/6  9/10 sont mutualisées. Les services instructeurs et les services supports permettent d’instaurer une polyvalence absolue et d’imposer aux agents de se remplacer mutuellement entre les services et entre les sections. Dans les autres sections en voie de mutualisation, le schéma organisationnel est identique sauf quelques exceptions dans les sections de grande importance.

Demain, il est question d’instaurer un pôle de régies. En clair, créer une seule entité par sections mutualisées.  Ex : 1/4 une seule régie, 2/3 une seule régie, 5/6 une seule régie etc...

1ère  conséquence, un seul régisseur sera nommé par sections mutualisées, ce qui veut dire que ceux et celles qui font fonction aujourd’hui de régisseur seront laissés sur le carreau en cas de non reconduction de leurs fonctions et par voie de conséquence perdront le bénéfice des indemnités afférentes à cet emploi : la prime de régie et pourquoi pas la NBI.

2ème conséquence : dans un proche avenir, les mutualisations des sections par deux relèveront d’un schéma suranné et laisseront place à quatre territoires composés de plusieurs arrondissements (1 2 3 4 5 9 10), (5 6 13 14), (7 8 15 16 18), (11 12 20).

Comme à l’accoutumée, le CASVP n’a pas informé préalablement les organisations syndicales de ce nouveau projet bafouant ainsi une fois de plus le dialogue social.

FO demande instamment à la direction générale du CASVP de nous apporter toutes les informations nécessaires et utiles concernant  la création de ce pôle régie. Les agents qui ne seront pas retenus en qualité de régisseur ne doivent en aucun compte être les-laissés-pour compte d’une réorganisation dont ils seront les premières victimes.

Pour FO, pour celles et ceux qui ne pourraient plus remplir leurs misions de régisseur du fait de cette réforme prise sans leur assentiment et maintenus dans le service doivent conserver le bénéfice de leurs indemnités (NBI et prime de régie).

FO demande dès maintenant des réponses claires et précises
sur ces questions hautement importantes.