: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris

lundi 29 août 2016

Inondation dans les locaux du SSP 13ème, 163 avenue d’Italie – 75013

Dernière minute 29 aout 2016 à 16h28
Réponse de la direction générale suite à l'intervention de FO CASVP:
Suite à votre appel téléphonique de ce jour concernant l'inondation du SSP 13ème, je vous informe que la SDIS s'emploie à rechercher très rapidement toutes les solutions possibles vis-à-vis du personnel (redispatching, autorisations d'absence exceptionnelle, congés, etc...).
Une information plus large sera faite dans la semaine dès lors que l'administration aura plus de visibilité sur le temps nécessaire à la remise en état des espaces de travail.
Quoi qu'il en soit, ce sujet figurera sur le projet d'ordre du jour du CHSCT qui sera débattu avec les membres le 5 septembre 2016.

Dès lors le syndicat FO CASVP a été informé que l'EPI (espace parisien pour l'insertion) situé dans les mêmes locaux ne rouvrira pas ses portes le mardi 30 aout 2016 alors que leur espace de travail n'a pas été le plus touché.


Les locaux du service social polyvalent (SSP 13ème) situés au 163 avenue d’Italie 75013, ont été fortement endommagées par un dégât des eaux.


 D’après les premières constations des services techniques du CASVP et de la DASES cet incident est survenu suite à une rupture de canalisation alimentant une fontaine à eau.



Les mesures prises par le CAS-VP

Afin d’assurer la sécurité des agents et des usagers le CAS-VP a décidé de fermer les locaux pour la journée du lundi 29 aout 2016.



Trois travailleurs sociaux volontaires ont été transférés dans les locaux de la 13ème  section du CAS-VP afin d’assurer les urgences. Les autres collègues ont pu regagner leur domicile.



Les services techniques sont actuellement sur place afin d’évaluer les dommages. La direction du CAS-VP informera dans la journée le syndicat FO CAS-VP des constatations et des éventuelles mesures à prendre pour les prochains jours.

jeudi 28 juillet 2016

APPELS TELEPHONIQUES EN PROVINCE POUR TOUS ! FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE



Lettre ouverte à la direction générale

             
Madame la Directrice générale,



Au centre d’Action Sociale de la Ville de Paris, 85% des agents sont en étroite relation avec le public.



De plus, l’instruction des dossiers, le suivi des dossiers et le service rendu aux Parisiennes et aux Parisiens nécessitent l’apport d’un matériel technologique adapté aux situations diverses et variées.



 Ainsi, le CASVP met en place depuis quelques années une nouvelle organisation de travail très différente de celle instituée par le passé avec pour corollaire une polyvalence intraservice, interservices et intersections sans pour autant conférer les outils adéquats et utiles pour accomplir ces nombreuses missions.



Un paradoxe subsiste : les agents du CASVP vont peu à peu ne plus pouvoir joindre la province via leur téléphone professionnel. Conséquence : ils devront demander à chaque fois à leurs chefs de service respectifs de téléphoner à leur place pour joindre ladite province. Une perte de temps doublée d’un archaïsme aux antipodes du nouveau schéma organisationnel mis en œuvre depuis 2011.



Par ailleurs, le deux poids, deux mesures s’installe définitivement puisqu’on attribue d’un côté un Mobil avec pour paramètre la 4G aux directeurs locaux et de l’autre une suppression pure et simple des appels nationaux aux personnels. Seraient-ils encore une fois les laissés-pour-compte ou les victimes d’une politique comptable ?



 Dans ces conditions, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir permettre à tous les agents du CASVP de disposer encore des appels nationaux en conformité avec la modernisation des services publics tant vantée par le CASVP  depuis quelques années. Autres temps, autres mœurs.

                       
 Je vous assure, Madame la Directrice générale, de ma parfaite considération.                                                                      

Info retraite



RETRAITE
Consulter vos données personnelles

Les agents ont accès via leur ordinateur, tablette ou smartphone à un nouvel espace personnel.
Dans cet espace, vous pouvez consulter vos périodes d'activité dans le secteur public, imprimer votre relevé de carrière, demander une simulation de votre future retraite, modifier vos coordonnées... Une fois à la retraite, vous y trouverez également vos paiements, vos attestations fiscales...
L’inscription est simplifiée et les informations personnalisées sont fournies en temps réel.
Les actifs peuvent dorénavant consulter leur Compte individuel retraite. Il leur est également possible, comme par le passé, de demander un Relevé de situation individuelle (RIS) et de le consulter en ligne.



La bonification enfants

Les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers peuvent bénéficier d’une bonification fixée à 4 trimestres par enfant, né ou adopté avant le 1er janvier 2004, à condition qu’ils aient interrompu ou réduit leur activité pendant une durée continue au moins égale à 2 mois pour chacun des enfants (article 15 du décret n° 2003-1306 du 26/12/2003).

La Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) est le régime prioritaire pour la prise en compte des bonifications pour enfants, quel que soit l’employeur de l’agent lors de la naissance des enfants. Cela signifie que, même si le fonctionnaire cotisait auprès du régime général de la sécurité sociale au moment de la naissance de ses enfants, c’est la CNRACL qui lui accordera cette bonification et non la régime général.

Les hommes et les femmes peuvent bénéficier de cette bonification et les deux parents peuvent y avoir droit au titre des mêmes enfants.

Pour en bénéficier, le fonctionnaire doit impérativement avoir 1, 2, 3 ou  4 trimestres cotisés auprès d’un régime de retraite l’année de naissance de l’enfant et avoir interrompu son activité à cette occasion pendant au moins 2 mois. Les trimestres de chômage sont considérés comme des trimestres d’activité cotisés.

La bonification pour enfants ne figure pas dans les relevés de situation individuelle (RIS° que vous recevrez entre 35 et 50 ans.

Dans les estimations indicatives globales (EIG) dont vous êtes destinataire à partir de 55 ans, cette bonification pour enfants doit apparaître dans le tableau intitulé « Autres durées prises en compte ». Celui-ci figure en dessous de votre relevé de carrière CNRACL. Dans ce tableau, le « total général des durées » est la somme de votre durée d’assurance CNRACL et des trimestres acquis au titre de la bonification pour enfants.

Autres durées prises en compte
Durée en liquidation
Durée d’assurance
Trimestres
Jours
Trimestres
Jours
Bonifications pour enfants
4
0
4
0
Total des autres durées prises en compte
4
0
4
0
Report du total des durées du relevé de carrière CNRACL
138
56
138
56
TOTAL général des durées
142
56
142
56

Si la bonification pour enfants n’est pas précisé dans les « Autres durées prises en compte » et que vous pensez remplir les conditions pour en bénéficier, FO CAS-VP vous invite à vous rapprocher de la section retraire aux services centraux (Diderot) afin qu’il mette vos données familiales à jour sur son espace personnel. Pour cela, il devra procéder à une simulation de calcul et indiquer que ce dossier est instruit dans le cadre d’une réclamation. Vous recevrez ainsi une estimation indicative globale rectificative.