: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris

lundi 17 juin 2019

Pourquoi FO est opposé à la réforme des retraites?

Cumul d'activités: à qui profite le crime ?




Lettre ouverte à la Direction Générale

Madame la Directrice Générale,



Au CASVP, le recours au travail temporaire (intérim et vacations) s’enracine comme une réponse à l’équation conjointe et paradoxale d’une augmentation des besoins afin d’assurer la continuité des soins et une réduction du personnel soignant sur le marché du travail.



Afin d’assurer ladite continuité des soins, toutes ces fausses bonnes solutions sont mises en œuvre. Ainsi, force est de constater que le CASVP est le recruteur direct en matière d’embauche des personnels soignants vacataires, et souvent le CASVP délègue cette mission à une agence spécialisée pour le recrutement de soignants intérimaires.



 Pour autant, lors de la réunion du 13 juin 2019 concernant le bilan du SPASAD, la sous-direction des services aux personnes âgés (SDSPA) nous confiait avoir recruté des personnels soignants vacataires afin de réaliser 192 journées de vacation.



Qui plus est, vos collaborateurs nous ont indiqué ne pas prendre de mesures particulières afin de limiter les cumuls d’activités lors de ces recrutements. Comprendre : aucune traçabilité concernant l’obligation faite à ces agents de ne pas cumuler plusieurs activités professionnelles a contrario de la déontologie afférente à l’ensemble des fonctionnaires.



Aujourd’hui, le CASVP vitupère contre ses propres agents en les sanctionnant lourdement dans le cadre d’un cumul d’activités après les avoir loués lors des épidémies grippales ou épisodes de canicule.



 Au surplus, nous constatons que les salaires des agents sont gelés depuis plusieurs années, que la France est l’un de ces pays qui sous-payent les soignants (rapport de OCDE), que la vie particulièrement en région parisienne est de plus en plus chère, que certains soignants du CASVP rencontrent parfois des soucis, des situations familiales très compliquées, des fins de mois difficiles… et nonobstant ce constat, les sanctions disciplinaires pour cumul d’activités sont fortement pénalisées via des révocations.



Last but not least, pour des faits similaires de cumul d’activités, la Ville de Paris sanctionne à hauteur de 3 mois d’exclusion. Ce deux poids deux mesures est intolérable. L’égalité de traitement entre tous les fonctionnaires devrait permettre d’aligner une sanction identique pour les mêmes causes, en l’occurrence une sanction du 3ème groupe.



Enfin, pour notre organisation syndicale, notre administration doit prendre toute sa part de responsabilité en nommant d’une part, un référent déontologue et d’autre part, en éditant une charte de déontologie à l’instar de ce qui a été fait à la Mairie de Paris.



Je vous prie d’agréer, Madame la Directrice générale, l’expression de mes salutations distinguées.

vendredi 14 juin 2019

Tristesse





Nous avons appris hier avec tristesse le décès de Michel THUEUX.


C’était un syndicaliste hors pair, des convictions, un combattant acharné, bref, un vrai militant.


Nous avions un très grand respect pour son travail syndical et sa volonté farouche pour la défense des personnels du CASVP, toutes catégories confondues.

Il vivait son travail de délégué CGT comme un véritable sacerdoce.


Un au revoir à ce camarade que nous regretterons.

Toute l’équipe de FO présente ses condoléances à son épouse et à sa famille proche.  

vendredi 7 juin 2019

RACISME ET XÉNOPHOBIE : FO INTERPELLE LE CASVP




Madame la Directrice Générale Adjointe,

     Pour information, comme à l’accoutumée, notre déléguée syndicale distribue des tracts ou autres dans les établissements du CASVP.

       Ce matin, au restaurant des « Arbustes » sis dans le 14ème, notre représentante syndicale, Madame Zara CHALAL, a été victime de la part d’un agent social de la cuisine de cet établissement de propos racistes et xénophobes.

-L’intensité et la gravité des propos ne laissent aucun doute sur la personnalité de cet individu qui non seulement déversait son fiel haineux mais voulait surtout déconsidérer et humilier notre collègue qui n’a su répondre face à ce flot ininterrompu de paroles d’un passé qui décidément ne passe pas. 

-Les propos abjects et infâmes en question sont caractérisés par ces phrases dont on se demande encore au 21ème siècle si cela est encore possible : « c’est à cause des musulmans qu’on m’enlève des jours de congés, c’est à cause des noirs et des arabes que je suis sous-payé, les arabes et les noirs retournez dans votre pays….

       Au nom de notre organisation syndicale, ces diatribes plus ignobles les unes que les autres ne peuvent en aucun cas restées impunies. Des mesures radicales doivent être instamment prises. Nous attendons votre réponse.
           
En vous remerciant,

CONGÉS CUMULÉS Nouveau dispositif





Le nouveau dispositif ouvre la possibilité à l’ensemble des agents de cumuler leurs congés pour se rendre dans leurs pays d’origine ou pour accompagner leurs conjoints se rendant dans leur pays d’origine.

L’agent devra justifier être né ou avoir vécu pendant une période significative dans le pays d’origine ou encore y avoir des intérêts matériels ou familiaux.

Ce nouveau dispositif de congés cumulés est soumis aux conditions suivantes :

  •   Une période limitée d’un an pour le report et donc un cumul sur deux années maximum, 
  •   Une demande expresse du report par l’agent concerné, 
  •  Justification du lien avec le pays d’origine.


Dans le cadre de ce dispositif, l’agent a la possibilité de reporter 25 CA de l’année N en cours et partir en congés cumulés l’année N+1 en posant au maximum 50 CA (25 + 25).

Modalités de gestion
S’agissant des modalités de gestion du nouveau dispositif des congés cumulés, il convient pour l’agent souhaitant en bénéficier de faire une demande écrite auprès de son supérieur hiérarchique avant le 31 décembre de l’année précédant le départ en congés.

L’information de l’encadrant est nécessaire afin de lui permettre de programmer au mieux les départs en congés l’année suivante.

Dans sa demande, l’agent précise le nombre de CA qu’il souhaite reporter, le lieu de destination ainsi que la période de départ en congés cumulés. Il joint à sa demande un justificatif apprécié avec souplesse par son encadrant (acte de naissance, acte de mariage, attestation sur l’honneur de l’existence du lien avec le pays d’origine…)

L’utilisation du compte épargne temps (CET) qui permet d’épargner jusqu’à 60 jours peut se substituer à la pratique des congés cumulés. La limite de 31 jours consécutifs maximum de congés ne s’applique en effet pas lors de l’utilisation du CET.

mardi 4 juin 2019

ATTENTION AU CASVP ! « HEURES SUPPLÉMENTAIRES TOUJOURS FISCALISÉES POUR LE MOMENT »





À la demande de plusieurs agents qui effectuent des heures supplémentaires non-défiscalisées, notre organisation syndicale a pris par écrit l’attache du chef du service des ressources humaines via un mail.

 Réponse du SRH du CASVP.
Au CASVP, les heures supplémentaires seront défiscalisées (non soumises à l’impôt sur le revenu) et désocialisées (non soumise à cotisation sociale pour l’agent) à compter de la paye d’août 2019 avec effet rétroactif au 1er janvier 2019.  Ce délai s’explique par la complexité de mise en œuvre des modalités techniques dans le logiciel de paye pour l’application de ces mesures gouvernementales dixit le SRH.