: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: EHPAD "FRANÇOIS 1er " FO DÉPOSE UN PRÉAVIS DE GRÈVE

mardi 20 janvier 2015

EHPAD "FRANÇOIS 1er " FO DÉPOSE UN PRÉAVIS DE GRÈVE


Dans les EHPAD, le CASVP impose des modifications quant aux choix des modules horaires s’agissant des personnels hospitaliers et soignants.

Désormais, les horaires du matin (6h30) et de garde (21h20) ne seront plus facultatifs mais obligatoires sans tenir compte du lieu du domicile et a fortiori des trajets et des contraintes familiales.

Les personnels hospitaliers et soignants ont contacté FO pour refuser ce choix arbitraire qui devrait en principe se généraliser. Faute d’effectifs suffisants, le CASVP cherche par tous les moyens à modifier le schéma organisationnel existant en deux temps.

D’une part, en décrétant un horaire de début de fonction (6h30) et de fin de fonction (21h20).

D’autre part, à terme, de choisir une autre option plus radicale en cas d’inertie des personnels, l’instauration de la fameuse grande équipe à savoir la suppression du chevauchement des équipes permettant ainsi d’avoir toujours du personnel sous le coude. Cerise sur le gâteau : faire énormément d’économies sur les effectifs périphériques (emplois de contractuels, d’intérimaires, l’arrêt définitif des équipes volantes…).

Bien évidemment, en ce qui concerne la dernière option, rien ne transparaitra, tout se fera sournoisement, insidieusement mais si nous n’y prenons garde, cela pourra se concrétiser comme si de rien n’était.


RESTONS VIGILANTS !
N’oublions pas qu’en 2007, date de l’ouverture de l’EHPAD » HEROLD », la grande équipe devait normalement se mettre en place. Une pétition FO recueillant des centaines de signatures a fait capoter ce projet. Une victoire somme toute mais le projet resté dans les cartons sommeille et ne demande qu’à éclore. Restons extrêmement prudents !

FO réitère nos revendications primordiales. Aucune modification des horaires. Bref, le statu quo. Seule l’affectation de nouveaux effectifs nous sortira de ce marasme dans lequel nous a plongé la convergence tarifaire.