: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: SÉMINAIRE DES CADRES DU CASVP : POURQUOI TANT DE DIFFÉRENCE ?

jeudi 27 avril 2017

SÉMINAIRE DES CADRES DU CASVP : POURQUOI TANT DE DIFFÉRENCE ?





Les cadres du CASVP sont conviés pour trois jours à un séminaire dans une très grande demeure bourgeoise du 19ème siècle « Le Domaine du Verbois » sis à Neauphle-le-Château » dans les Yvelines.

Les chambres sont spacieuses et merveilleuses. Le confort, le luxe et surtout la gastronomie sont à la hauteur des hôtes reçus. Ce décor de carte postale représente la vitrine du CASVP côté jardin où tout semble beau, paisible et joyeux.

Ainsi, les cadres du CASVP au beau milieu de cette belle bâtisse entourée d’un parc de 3 hectares dominant la Vallée de la Mauldre où vous pouvez vous détendre au soleil. Pendant 72 heures, ces derniers vont palabrer, deviser, dialoguer, se réunir, mieux se connaître, échanger leurs numéros de portable, bref, mettre en œuvre les diverses nouvelles mesures de la maire de Paris sous la houlette de la directrice générale du CASVP dans une ambiance bon enfant. 

Côté cour, le décor n’est pas enviable, mais cachez cette détresse que je ne saurais voir !

Ainsi, dans les sections, les EHPAD, les SAAD, les SSIAD…, bref, dans tous les établissements du CASVP, la directrice générale nous informe avec une franchise déconcertante des suppressions de postes, des refus de prorogation d’activité, des contraintes budgétaires… In fine, dresse une situation apocalyptique pour laquelle elle reste totalement désemparée faute de moyens pécuniaires selon ses propos.

Conséquence de cette politique désastreuse:
Le CASVP refuse des créations de postes ou si peu…
Le CASVP refuse les revalorisations de primes…
En résumé, le CASVP reste totalement hermétique à tout ce qui touche les effectifs et les primes…
                       
- En revanche, les contraintes budgétaires disparaissent d’un seul coup de baguette magique dès qu’il faut redorer le blason du CASVP.


Un manoir cossu, une réception 5 étoiles et des chambres de luxe sont mises à la disposition de nos cadres sans bien évidemment oublier la gastronomie abondante, un véritable régal des papilles.

« DEUX POIDS, DEUX MESURES »
LES PERSONNELS DU CASVP QUI REFUSENT CES AGAPES APPRÉCIERONTSANS AUCUN DOUTE CETTE DIFFÉRENCE OSTENTATOIRE TOTALEMENT DÉPLACÉE DANS LE CONTEXTE ACTUEL DE GRÈVES RÉPÉTITIVES!