: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: SPASAD : LE CASVP A OSÉ ! La journée de 9 heures a été actée.

mardi 7 mars 2017

SPASAD : LE CASVP A OSÉ ! La journée de 9 heures a été actée.


En 2017, le SSIAD et le SAAD formeront une seule organisation appelée le SPASAD. Une expérimentation est prévue sur les 6 premiers arrondissements de la capitale pour la prise en charge de 140 patients (Profil GMP à 270).

Un nouveau cycle de travail :
De 8h à 20h en semaine et les week-ends de 8h à 19h. 7h30 de travail  correspondant à 22JRTT par an. Ce règlement prévoit un cycle de travail de 6 semaines, avec une période d’activité de 5 semaines le matin et une semaine l’après-midi. Sur cette période de 6 semaines, 2 week-ends seront travaillés avec en alternance un week-end avec 6h de travail par jour et un week-end avec 9 de travail par jour.

Le 1er mars 2017, cette nouvelle organisation a été présentée aux organisations syndicales au Comité technique présidée par Madame Dominique VERSINI, adjointe au maire de Paris chargée de la solidarité, de la lutte contre l’exclusion… FO dans cette enceinte dispose de 3 sièges.

Ces horaires sont intenables surtout une journée de 9 heures les week-ends qui correspond à la grande équipe que l’on voie partout dans les hôpitaux de Paris. On ne peut valider de tels horaires qui ne prennent pas en considération la vie familiale et privée des agents.

Aujourd’hui, on accepte pour le SPASAD, demain c’est les EHPAD qui trinqueront aussi. Au comité technique du 1 mars 2017 FO a voté CONTRE cette réforme. FO est contre la journée de 9h qui est inadmissible pour des agents qui en très grande majorité sont domiciliés hors de Paris. L’UNSA s’est vantée lors d’un tract d’être à l’initiative du report pour ensuite s’abstenir au Comité technique du 1 mars 2017 empêchant par ce vote de pouvoir renégocier.


Les personnels du SPASAD sont désormais au courant des syndicats qui défendent leurs intérêts. L’UNSA crie, vocifère, refuse tout nouveau cycle de travail et face à l’administration s’abstient fermant ainsi par ce vote la porte définitivement pour entamer de nouvelles discussions.
En revanche, FO refuse cette réforme, comprend, argumente  et énumère les conséquences d’une journée de 9h et tient ses promesses en votant CONTRE ce nouveau cycle de travail. Voilà notre différence avec ceux qui crient et ensuite se plient aux quatre volontés du CASVP.