: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: SECRÉTAIRES MÉDICAUX ET SOCIAUX DU CAS-VP: UNE MISE AU POINT DE FO

vendredi 27 janvier 2017

SECRÉTAIRES MÉDICAUX ET SOCIAUX DU CAS-VP: UNE MISE AU POINT DE FO




FO 1ère organisation syndicale chez les SMS a toujours œuvré pour une revalorisation de leurs primes. Des courriers FO ont été envoyés (nombreux) depuis des années aux différentes Directions générales. Des réponses ont été quelques fois positives et d’autres négatives. C’est le rôle d’une organisation syndicale de faire remonter les desiderata des agents et d’obtenir le maximum même si cela s’avère très souvent difficile. Qui ne tente rien, n’a rien !

FO a toujours été, comme pour les autres corps, très attentive à l’augmentation des compléments de rémunération appelés plus communément « régimes indemnitaires ».

Le 11 janvier 2017, une délégation de FO composée de 3 personnes a été reçue par la Direction générale. Nous avons posé, entre autres, la question sur la fusion des SMS et SA. Nos analyses et nos arguments notamment sur la réforme de la catégorie B ont été convaincants. C’est à ce moment-là, très précisément, que le terme de « Rédacteur » a été lâché. Nous n’aurions jamais au grand jamais pensé à ce nouveau corps, notre intuition première était plutôt fondée sur la fusion des deux corps (SMS et SA) sur le corps de SA. Donc, aucune raison de porter cette information auprès des agents intéressés si cette dernière ne nous avait pas été communiquée.

Le 16 janvier 2017, une délégation FO composée de trois agents a été reçue par la SDIS et derechef nous avons posé la question de la fusion des SMS et des SA sur un seul corps « Rédacteur ». Les deux personnes présentes, en l’occurrence, Madame Anne-Sophie ABGRALL et Monsieur Laurent COPEL ne nous ont pas désavoués, n’ont pas infirmé nos propos mais en revanche étayé notre information en y ajoutant cette phrase « ce sera bénéfique pour les SMS, et c’est à l’étude actuellement à la mairie de Paris ».

La délégation de 6 agents FO reçue par des représentants du CAS-VP qui ont toute l’autorité sur l’ensemble des personnels et notamment sur les 2000 agents des sections locales d’arrondissement n’a pas été prise d’hallucinations, de propension à mentir, de ce je ne sais quel vertige ! Non, rassurez-vous, nous avons bien entendu et nous ne retirons absolument rien de nos allégations.

FO ne peut raconter de telles sornettes. Pour quelles raisons, nous inventerions  de tels faits importants pour la carrière de plus de 800 agents au risque de nous décrédibiliser et de rendre notre position syndicale intenable. Soyons sérieux ! Cette information nous a été délivrée, c’est au CAS-VP et à la mairie de Paris de prendre toutes ses responsabilités.

Le nouveau statut de Paris qui doit prochainement être voté par l’Assemblée Nationale fera de la capitale une ville similaire aux autres communes de l’Hexagone  et rien ne pourra lui interdire de reprendre le corps de « rédacteur » qui existe déjà dans la fonction publique territoriale.

Un seul corps pour les SA et les SMS (Rédacteur), un seul régime indemnitaire, une mobilité assurée entre les services, quoi de plus banal dans un contexte de mise en place de guichets uniques d’accueil (polyvalence absolue) et de contrainte budgétaire.
                       
Enfin, et pour finir, FO 1ère organisation syndicale chez les SA a toujours voté favorablement pour les SMS qui occupent des fonctions sur un poste administratif d’intégrer le corps des SA.

C’est toujours le cas, aujourd’hui, et nul ne peut s’arroger le monopole d’un corps quel qu’il soit. Les élections professionnelles traduisent toujours le travail des organisations syndicales en portant tel ou tel syndicat en pool position. Les SMS et les SA du CAS-VP ont fait leur choix le 4 décembre 2014 en plaçant FO en tête de leurs suffrages. Nous les remercions encore !