: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: RÉORGANISATION DES SERVICES QUAND LA MAIRIE DE PARIS A PEUR!

jeudi 17 novembre 2016

RÉORGANISATION DES SERVICES QUAND LA MAIRIE DE PARIS A PEUR!




Le projet de service des sections, le Nouveau Paris Solidaire sont les deux seuls paramètres dont le but essentiel est de réduire les effectifs et d’effectuer des redéploiements.



Les deux logiciels informatiques que sont « ISIS » et son nouveau né « ESIRIUS » à l’accueil général des sections et dans les services instructeurs ont pour mission de quantifier les flux, de connaître exactement le nombre d’usagers reçus, le temps d’attente des usagers,… Des informations utiles et nécessaires pour de futurs redéploiements. Un mini « BIG BROTHER », en somme !



LA RÉFORME DES SERVICES PUBLICS SUSCITE DE NOMBREUSES CRAINTES ET ANGOISSES DE LA PART DES PERSONNELS.



Les premières victimes d’une telle réorganisation en profondeur des services sont bien évidemment les agents du CASVP. Nombre de questions restent en suspens. Face à de tels bouleversements, seront-ils demain à la même place ? Partiront-ils dans une autre section ? Quelles seront leurs prochaines missions ? Pourront-ils maîtriser les nouveaux outils informatiques ? Seront-ils à la hauteur des nouveaux enjeux ? Sur ces questions, FO a, déjà à plusieurs reprises, tiré la sonnette d’alarme et malgré le bien-fondé de notre démarche, le CASVP est resté sourd à nos analyses et commentaires et pour finir à nos revendications de bon sens.



LA MAIRIE DE PARIS SANS LE SAVOIR

A-T-ELLE PRISE EN COMPTE NOS ALARMES SUCCESSIVES ?



Pour preuve, la Mairie de Paris prend peur, s’inquiète de ces nouvelles réorganisations prises au forceps, à l’état brut, sans concertation  et anticipe à juste titre sur des impacts en matière de santé et notamment de risques psychosociaux. Non seulement la mairie de Paris diligente une missive à l’intention de tous les directrices et directeurs généraux mais de surcroît édite un guide pour signifier la marche à suivre. In fine, le problème est pris au sérieux mais le CASVP n’a pas vraiment jusqu’à aujourd’hui fait montre de compréhension et de mansuétude face à nos alarmes successives.



Force ouvrière sera reçue le 23 novembre 2016 par les représentants de la SDIS et, à cette occasion, fera entendre sa voix et surtout demandera des explications sur la note de service du 8 novembre 2016 et sur le guide transmis aux directrices et directeurs généraux de la Mairie de Paris par Monsieur Philippe CHOTARD, Secrétaire Générale de la ville de Paris.