: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: HOMMAGE AUX VICTIMES DE L’ESCLAVAGE

lundi 18 avril 2016

HOMMAGE AUX VICTIMES DE L’ESCLAVAGE




Le Mercredi 27 avril 2016, une cérémonie en hommage aux victimes de l’esclavage se déroulera à l’Hôtel de Ville à partir de 14h.

Comme chaque année, une seule invitation pour chaque établissement du CASVP. En clair, un seul agent par section, un seul agent par EHPAD, un seul agent par PSA, un seul agent par CHRS….

Le CASVP comprend de nombreux agents issus de l’outre-mer et originaires des anciennes possessions françaises et portugaises (les pays africains francophones, lusophones…)

Cet événement important, triste et douloureux qui retrace 4 siècles d’esclavage ne peut faire l’objet d’un contingentement d’invitations distribuées au compte- gouttes. Cela est inadmissible.

 Déjà, l’an dernier, FO a demandé en vain la fin de cette limitation qui frise le ridicule et multiplie les mécontentements.

 En revanche, cette journée de commémoration doit reposer sur le diptyque « fraternité et concorde entre les peuples » avec pour apogée la phrase qui sied à ces moments tristes de notre histoire 
«  PLUS JAMAIS ÇA ».

Enfin, Madame la maire de Paris, une hausse de contremarques ne paralysera aucunement le bon fonctionnement des services publics. Par ce geste, vous permettrez au plus grand nombre de s’associer à cette communion de perpétuel souvenir.

Le programme de la journée


  •  A 14 h, la maire de Paris ou son représentant déposera une gerbe en salle des Prévots en présence des élus du Conseil, entourés d'enfants d'un centre de loisirs parisien, puis prononcera un discours salle des Fêtes.
  • A 14 h 30, Mary Prince, le récit autobiographique bouleversant d'une esclave antillaise, interprété par Souria Adèle. Un témoignage exceptionnel qui présente un intérêt tant du point de vue politique qu’historique : politique, car le XIXe siècle voit aboutir la lutte pour la suppression de l’esclavage, historique, parce qu’il nous oblige à entendre une voix que l’on condamnait au silence.
  • A 15 h 30, débat animé par Myriam Cottas, historienne, présidente du centre national pour la Mémoire et l'Histoire de l'esclavage et auteure de nombreux ouvrages et articles sur l'esclavage.
  • A 16 h 30, animation musicale avec Le Bal Takamba. Au son de l’accordéon et de la clarinette, du ukulélé et de l’orgue, le Bal Takamba et ses 3 chanteurs embarque le public pour un voyage autour des îles du monde entier: depuis l’Océan Indien (La Réunion, Maurice, Madagascar…), en passant par le Cap-vert et les îles des Caraïbes (Haïti, Trinidad, Guadeloupe, Martinique…). Biguine, Soca, Séga, Boléro, Merengue, Calypso, Son, Morna, il y en a pour tous les goûts.
A cette occasion, un menu créole sera proposé dans l'ensemble des restaurants administratifs le 27 avril.