: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: FO le savoir...

mercredi 13 avril 2016

FO le savoir...



FERMETURE DE  l’EHPAD « le CÈDRE BLEU »

Le 1er avril 2015, les personnels et les syndicats qui siègent au Comité technique apprennent la fermeture de l’EHPAD « le Cèdre bleu » sis à SARCELLES. Immédiatement, nous déposons un préavis de grève avec occupation des locaux pendant plusieurs mois.

Le maire de Sarcelles est venu à plusieurs reprises le jour et la nuit ceint de son écharpe tricolore avec ses adjoints pour nous soutenir contre cette fermeture.
Le maire de sarcelles, que nous avons rencontré sur le site et au sein de sa mairie parmi ses conseillers municipaux tard le soir, encourageait nos initiatives et proposait au CASVP de racheter l’ensemble du terrain estimé à 15,5 M€.
Le maire de sarcelles répétait à l’envi qu’il possédait les moyens financiers et demandait aux personnels de sarcelles qui souhaitaient être maintenus sur le site d’aller rencontrer son directeur du CCAS. L’affaire était bouclée et les choses s’arrangeaient.      

Aujourd’hui, les faits sont différents et la triste réalité ressurgit
comme un boomerang à la face des agents et des syndicats.
                  
Le maire de Sarcelles n’a pas obtenu les crédits nécessaires pour acheter le site. L’État serait acquéreur d’une partie du terrain pour faire un CADA (centre d’accueil de demandeurs d’asile). Un EHPAD serait proposé à un appel à projets de l’ARS mais en dehors du bâti existant. Enfin, la vente possible du terrain à l’Établissement public foncier régional qui porterait l’ensemble du financement et son aménagement pour les autres constructions à venir.

En conclusion, les personnels et les syndicats ont été dupés croyant naïvement aux allégations d’un édile de gauche très remonté par la décision arbitraire du CASVP et montrant ainsi par son geste et ses paroles une voie de contestation atypique que nous avons prise comme argent comptant. La défaite est amère ! Les agents domiciliés à Sarcelles apprécieront.


SSDP DASES AU CASVP
L’objectif du CASVP est de regrouper les services sociaux au sein des sections. Deux projets à l’étude les 12ème et 14ème arrondissements en voie de concrétisation.

1) Le SSDP 12ème DASES et CASVP sera regroupé au sein de la section avec la possibilité d’acquérir deux étages supplémentaires.
2) Le SSDP 14ème, il est prévu la construction d’un programme de la Ville Porte de Vanves dans lequel seraient installés la section et les services sociaux dans des locaux dédiés et neufs.

EFFECTIFS
Depuis plusieurs années, le CASVP modifie l’organisation du travail via les mutualisations, les fusions de service, les fermetures de service, les fermetures d’établissements soit pour in fine réduire les effectifs soit pour supprimer des postes.

Un chiffre nullement remis en cause : 27 postes supprimés au titre de la rationalisation de l’organisation des services, plus 16 postes en raison de la fermeture d’établissements.

Ces chiffres ne peuvent être infirmés par la direction générale qui les a communiqués lors de la présentation du budget primitif 2016 au conseil d’administration du CASVP.

Afin de tenir les objectifs de progression de la masse salariale, le CASVP doit en permanence optimiser et rationaliser son organisation. Les 27 postes mentionnés correspondent à des postes qui peuvent être supprimés en modifiant l’organisation des services. À titre d’exemple, le déploiement de la gestion électronique des documents (GEODES) nécessaires ne nécessitera plus autant de personnes pour gérer les classothèques qui contiennent l’ensemble des dossiers papiers. (Propos tenus par l’adjointe à la directrice générale du CASVP lors de ce CA).  

À chaque fois que FO pose la question sur d’éventuelles suppressions de postes, le CASVP botte en touche et répond par de nombreuses circonvolutions pour arriver à dire le contraire de ce qu’il expose ensuite au conseil d’administration du CASVP présidé par Madame Dominique VERSINI, adjointe chargée de la solidarité, des personnes âgées et de la lutte contre l’exclusion.
Pour résumer, face à FO, le CASVP ne supprime aucun poste.
Face aux élus du conseil d’administration, il avoue supprimer 27 postes et 16 en raison de fermetures d’établissement. Toute honte bue !

LA NOUVELLE ORGANISATION DE TRAVAIL AU CASVP,
C’EST UNE ALLIANCE NÉFASTE POUR LES AGENTS :
« UN REDÉPLOIEMENT/POLYVALENCE ET LA SUPPRESSION DE POSTES ».