: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: BUDGET PRIMITIF DU CASVP POUR 2016 : DE NOUVELLES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS ANNONCÉES

vendredi 11 décembre 2015

BUDGET PRIMITIF DU CASVP POUR 2016 : DE NOUVELLES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS ANNONCÉES





Lors du prochain Conseil de Paris (du 14 au 17 décembre 2015) le budget primitif du CASVP pour 2016 sera présenté en communication aux conseillers de Paris siégeant en formation de Conseil municipal.

Budget général d’exploitation du CASVP
442,35M€ pour 2016 contre 419,41 M€ en 2015 suite au rattachement de l’ensemble des services sociaux polyvalents au CASVP.

Les recettes du CASVP

  1.   Subvention de la Ville de Paris : 344,02 M€ 
  2.   Subvention du Département de Paris : 14,6 M€
  3.  Participation des hébergés : 44,8 M€
  4.  Crédits de l’État dans le cadre des CHU, ESI et résidences services : 7,2 M€
  5.  CAF pour les locataires des résidences appartements : 6,9 M€


Les dépenses de personnel
La progression de la masse salariale, à périmètre constant, sera limitée en 2016 à 1,4% et s’accompagnera d’une maîtrise des effectifs. Les créations liées à des évolutions des missions ou à des organisations s’effectueront exclusivement par redéploiement.
La nouvelle organisation administrative, c’est la mutualisation, la fusion des services, la polyvalence et les redéploiements. FO l’a dit à plusieurs reprises lors de nos nombreux tracts, les écrits nous donnent parfaitement raison (voir document page 5 en pièce jointe).
 
La recherche constante d’efficience dans l’organisation des services permettra la suppression de 27 postes. En plus de cette rationalisation, 16 postes seront supprimés suite à des fermetures d’établissement (dont la résidence relais les « symphonies » dans le 18ème arrondissement).

En parallèle, 20 postes seront redéployés pour assumer de nouvelles missions, dont la réforme Paris Solidaire, l’ouverture d’un nouveau restaurant solidaire, la création d’un Atelier Chantier Insertion, et la mission Sociale en résidence appartement.

En résumé, moins d’effectifs, des fermetures d’établissement, et pour couronner le tout des redéploiements.

FO interpelle la direction générale sur les fermetures d’établissement.