: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: HARO ! SUR LES EFFECTIFS (255 AGENTS EN MOINS)

lundi 23 novembre 2015

HARO ! SUR LES EFFECTIFS (255 AGENTS EN MOINS)




Le jeudi 26 novembre 2015, le CASVP va présenter aux organisations syndicales les effectifs dans les sections via un avis soumis au Comité technique. Aussi, on peut dorénavant constater avec amertume que dans les sections, 40 emplois seront supprimés et des postes de secrétaires administratifs seront transformés en postes d’adjoints administratifs.

L’AUSTÉRITÉ BAT SON PLEIN !
Les dépenses de fonctionnement (recrutement des fonctionnaires, rémunérations…)  ont été réduites de 150 millions d’euros. Cela se traduit par des suppressions d’emplois. Il est vrai que les mutualisations des sections, la fusion des services et son corollaire la polyvalence absolue constituent, entre autres, les nouveaux succédanés en matière de réduction des effectifs. On regroupe des sections, on fusionne des services, on instaure des pôles pour in fine créer un grand ensemble, une seule entité avec pour finalité restreindre les effectifs.

Cette politique drastique de réduction des effectifs installée depuis 2011 a changé radicalement l’organisation administrative parisienne et dont les effets dévastateurs sur le plan professionnel et privé se font sentir. Hier, la fusion des services instructeurs, la polyvalence tous azimuts et demain la création d’un accueil généralisé de proximité bouclent quelque peu le dispositif en attendant l’instauration de portails informatiques et la grande innovation statutaire : la fusion des arrondissements par secteur au printemps 2016.

LES EFFECTIFS : LE GRAND CHAOS !
Le CASVP annonce, toute honte bue, en 2016, une augmentation des effectifs de 270 agents par rapport à l’année 2015, ce qui portera les effectifs réglementaires à 5932 faisant fi des coupes claires dans les dépenses de fonctionnement. Un discours aux antipodes de celui de la mairie de Paris qui de son côté ne cache nullement sa politique de réduction des effectifs.
EN MATIÈRE D’EFFECTIFS, LES FAITS SONT TÊTUS !
                Au 1er janvier 2015, le CASVP annonce 5660 effectifs réglementaires auxquels s’ajouteront au titre de l’année 2016 les 527 agents de la DASES transférés au CASVP dans le cadre du Nouveau Paris Solidaire soit au total : 6187 agents.
                Au 1er janvier 2016, le CASVP annonce 5932 effectifs réglementaires soit : 6187- 5932= moins 255 agents.
                Le CASVP ose annoncer au 1er janvier 2016 : 270 agents supplémentaires alors que c’est moins 255 agents. Les personnels apprécieront !

Le CASVP ne prononce jamais les mots qui fâchent mais les personnels supportent sans mot dire, pour l’instant, les maux de cette politique rigoriste en matière d’effectifs.

·        Les agents du CASVP n’ont pas à supporter le refus de l’ÉTAT de verser la somme de 1,3 milliard d’euros au titre de la dotation globale de fonctionnement d’ici à 2017.
·        Les agents du CASVP ne sont pas responsables de la baisse des droits de mutation.
·        Les agents du CASVP ne sont pas responsables des cadeaux faramineux que reçoivent les associations dont les montants ont augmenté de plus 60%.

Les agents qui exercent dans les sections face à des usagers de plus en plus nombreux, exigeants, parfois agressifs voire violents (les fiches d’incivilité sont là pour le démontrer) devraient en principe bénéficier d’une plus grande mansuétude via des augmentations de leurs primes surtout de la part d’une ville-capitale dont le budget est d’environ 8 milliards d’euros, un montant qui n’existe nulle part ailleurs.

Les agents du CASVP attendent de la maire de Paris des actes, des gestes, de la reconnaissance, pas uniquement par des paroles remerciant leur dévouement auprès des Parisiens mais si possible aussi par des augmentations pécuniaires surtout dans un contexte de gel des salaires depuis juin 2010.

MUTUALISATIONS, FUSION DES SERVICES, POLYCOMPÉTENCE ET BIENTÔT REGROUPEMENT DES ARRONDISSEMENTS, TOUT EST MIS EN ORDRE POUR RÉDUIRE, RÉDUIRE ET RÉDUIRE ENCORE LES EFFECTIFS !

Cet avis sur les effectifs réglementaires au CASVP est soumis aux organisations syndicales au Comité technique le jeudi 26 novembre 2015. FO a, à de nombreuses reprises informé les agents du CASVP sur les conséquences que constituaient ce nouveau schéma organisationnel. (Plus de 50 tracts).

FACE À CE GRAND CHAMBARDEMENT, UNE INTERSYNDICALE S’IMPOSE DE FAIT.
FO attend les votes des autres syndicats qui seront présents lors de ce CT pour entreprendre des actions conjointes au nom d’une intersyndicale. Il faudra que ce jour-là, nous soyons tous solidaires et revendiquions tous ensemble sur la base d’une plateforme commune.