: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: L’ASSISTANCE PUBLIQUE/HÔPITAUX DE PARIS SIGNE AVEC LA SEULE CFDT UN ACCORD SUR LE TEMPS DE TRAVAIL

vendredi 20 novembre 2015

L’ASSISTANCE PUBLIQUE/HÔPITAUX DE PARIS SIGNE AVEC LA SEULE CFDT UN ACCORD SUR LE TEMPS DE TRAVAIL



L’AP/HP signe avec la seule CFDT un accord sur le temps de travail. Ainsi, après plusieurs mois de lutte contre la remise en cause du temps de travail, la CFDT en signant cet accord a décidé de rompre le front syndical pour s’asseoir à la table des négociations.

L’AP/HP mène une politique depuis plusieurs années pour la réduction des effectifs et la voie qui lui était la plus appropriée pour pallier le manque à gagner est de remettre tout simplement en cause le temps de travail.

Pour rappel, l’AP/HP comprend 38 hôpitaux et 75 000 salariés non-médecins. Cet accord qui vient d’être signé par cette seule organisation non majoritaire (CFDT) aura des conséquences importantes et qu’il est urgent de décliner pour bien comprendre la nocivité d’une telle signature.
-         Les personnels paramédicaux et administratifs de l’AP/HP perdront entre deux à six jours de RTT par an, ainsi que des journées de repos extralégales.
-         Les deux à quatre journées annuelles de repos dites « forfaits protocole » sont supprimées, tout comme la journée de congé accordée pour la fête des mères ou au titre de l’ancienneté.
-         Le principe de « l’équipe de journée », fortement contesté par l’intersyndicale, sera généralisé au plus tard le 1er septembre 2016, mettant fin aux équipes fixes du matin et de l’après-midi et permettant ainsi une plus grande flexibilité.

Concernant le dernier point sur « l’équipe de journée », en clair, l’instauration de la grande équipe, il s’avère que ce principe de fonctionnement est très souvent étudié par le CASVP pour nos EHPAD. Restons sur nos gardes !

Enfin, une pétition hostile aux projets de la direction de l’AP/HP a recueilli plus de 10 000 signatures. L’intersyndicale qui ne s’avoue pas vaincue va rapidement appeler à de nouvelles journées de mobilisation.

Un point positif, mais soyons vigilants. Si d’aventure, le CASVP lui prenait l’envie de plagier l’AP/HP et de vouloir remettre en cause le temps de travail, il lui sera plus difficile d’obtenir un quitus dans la mesure où la CFDT ne siège pas au Comité technique présidé par la maire adjointe au maire de Paris et au sein duquel se prennent toutes les décisions importantes.