: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: EFFECTIFS DANS LES EHPAD : LE GRAND CHAOS ! MOINS 222 EMPLOIS.

mardi 24 novembre 2015

EFFECTIFS DANS LES EHPAD : LE GRAND CHAOS ! MOINS 222 EMPLOIS.



Le CASVP vient d’annoncer la liste des suppressions de postes et des transformations d’emplois dans les EHPAD. Ainsi, il ne cache plus sa détermination de faire des économies surtout sur le budget soins qui sert à financer à hauteur de 70% les aides-soignants et à 100% les infirmiers.

Sa politique actuelle consiste à mettre un très grand nombre d’agents sociaux au chevet des résidents et ainsi remplacer au fur et à mesure les aides-soignants. Or un agent social débute à l’échelle 3 de la grille indiciaire et un aide-soignant à l’échelle 4. Le régime indemnitaire n’est pas le même : un agent social perçoit des primes mensuelles et un aide-soignant des primes semestrielles en juin et décembre de chaque année.
Les postes supprimés dans les EHPAD sont :
  •     EHPAD Alquier Debrousse : moins 1 emploi de Cadre de Santé, moins 2 emplois d’Infirmier.
  •     EHPAD Cousin de Méricourt : moins 1 emploi de Cadre de Santé, moins 1 emploi d’Aide-Soignant, moins 1 emploi de Masseur Kinésithérapeute.
  •     EHPAD Hérold : moins 1 emploi d’Ergothérapeute,
  •     EHPAD Harmonie : moins 1 emploi d’Agent Social,
  •     EHPAD Anselme Payen : moins 2 emplois d’Aide-Soignant.
  •     EHPAD GALIGNANI : moins 2 emplois d’aide-soignant.
  •     EHPAD Le Cèdre bleu : moins 210 emplois.
Alors que la pénibilité s’installe partout dans les EHPAD du CASVP, le CASVP poursuit sa politique de suppressions d’emplois et de transformations d’emplois sans prendre en compte la réalité au travail : dépendance accrue des personnes âgées, troubles psychiatriques et cognitifs accentués, souffrance au travail, stress, contraintes, démotivation, pathologies multiples… Rien n’y fait, tous ces maux multiples que rencontrent les agents sont totalement niés. Quel mépris pour les agents !

Pour preuve, on continue sur cette lancée d’économies, les infirmiers de nuit de Furtado Heine interviendront sur Julie Siegfried et bientôt dans un proche avenir ce sera le tour des aides-soignants puisque les deux établissements sont mutualisés. Idem pour Anselme Payen et Huguette Valescchi mutualisés. Sarcelles bientôt fermé et 175 emplois supprimés. On ne peut à la fois constater un vieillissement de la population et ses pathologies annexes et ne pas créer les emplois adéquats pour instaurer un service public de qualité.

LES AGENTS DES EHPAD DU CASVP N’ONT PAS À SUBIR CES POLITIQUES D’AUSTÉRITÉ DONT LES CONSÉQUENCES SUR LE PLAN PROFESSIONNEL ET PRIVÉ NE SONT PLUS À DÉMONTRER.

TROP, C’EST TROP. IL FAUT QUE CELA CESSE UNE FOIS POUR TOUTES !