: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: EHPAD « LE CÉDRE BLEU » FO INTERPELLE LE MAIRE DE SARCELLES

vendredi 2 octobre 2015

EHPAD « LE CÉDRE BLEU » FO INTERPELLE LE MAIRE DE SARCELLES



Monsieur François PUPPONI
Député - Maire de Sarcelles
 
Monsieur le Député-Maire,
L’intersyndicale a rencontré le 2 avril 2015 les représentants de l’exécutif parisien et la Direction générale du CASVP qui nous ont annoncé la fermeture définitive de l’EHPAD « Cèdre bleu » sis à Sarcelles pour le 3 novembre 2015.

Aussi, lors de nos multiples rencontres, vous nous avez assuré qu’il était aucunement question de fermeture et à cet égard confirmer votre refus net et quelque fois physiquement ceint de votre écharpe tricolore ainsi que vos élus lors de vos déplacements au sein de cet EHPAD en empêchant les agents de se rendre aux entretiens de ré-affectations.

Lors de nos dernières entrevues les 5 août et 21 septembre 2015, vous avez maintenu de nouveau votre proposition d’une reprise transitoire au-delà de la date fatidique du 3 novembre 2015 et confirmé le rachat du site à compter du 18 décembre 2015.

Or le CASVP, lors de notre rencontre impromptue aux services centraux du CASVP, le jour même où votre directeur du CCAS de Sarcelles était présent dans les locaux, a réaffirmé son entier refus de maintenir une activité professionnelle après la date prévue.

Face à tous ces propos contradictoires incessants de part et d’autre, vous en conviendrez que les personnels de cet établissement sont totalement désorientés et ne savent plus à quel saint se vouer.

Pour ces raisons essentielles et afin de rassurer les agents, il est indispensable de nous communiquer les informations suivantes à l’instar du CASVP qui vient à l’instant de nous fournir les mesures écrites sur le devenir du Cèdre bleu aux résidents et à l’ensemble des agents :

D’une part, de nous fournir l’avant-projet sommaire (paramètres du projet, estimation du coût, principes retenus, finalité, faisabilité). Les agents pourront ainsi se projeter dans le temps.

 D’autre part, de nous faire savoir s’il s’agira d’une réhabilitation ou d’une reconstruction et avec quel opérateur. À cet effet, nous demandons la communication d’un calendrier des travaux prévisionnels.

Enfin, quelles sont vos intentions en ce qui concerne les résidents qui souhaitent rester et quelles solutions comptez-vous leur apporter.

Je vous prie de croire, Monsieur le Député-Maire, à l'assurance de notre considération distinguée.