: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: Avenir de la Fonction Publique (PPCR) Un protocole inacceptable !

jeudi 1 octobre 2015

Avenir de la Fonction Publique (PPCR) Un protocole inacceptable !



FO a décidé de ne pas signer le protocole d’accord « Avenir de la Fonction Publique – Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations » proposé par la ministre de la Fonction Publique, Marylise Lebranchu, au nom du gouvernement. Le gel du point d’indice, l’insuffisance des mesures proposées et la remise en cause du statut des fonctionnaires, sont les raisons de la non signature de cet accord.

Les constats sont sans appel :
  1. La perte du pouvoir d’achat depuis le gel du point d’indice (-8%) n’est pas compensée par les propositions gouvernementales. Depuis 2010, un agent de catégorie C perd 1330€ par an. Pour la catégorie B c’est 1700€. Pour un agent de catégorie A c’est 2900 €.
  1. L’allongement des durées de carrières autofinance une revalorisation en trompe- l’œil.
  1. Un manque d’ambition pour améliorer la situation de tous les agents en place et pour garantir l’attractivité de la Fonction publique.
  1. L’intégration d’une part des primes dans le traitement est insignifiante, et de fait, très insuffisante pour le calcul du montant de la pension retraite.
  1. La longueur du calendrier de mise en œuvre des mesures salariales est inadmissible car le gouvernement ne peut rien garantir après 2017.
FO considère que ce protocole est insuffisant

et n’offre pas la revalorisation attendue par les agents publics.

FO renouvelle son exigence d’une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice servant de calcul du traitement des fonctionnaires et combattra toutes les tentatives de remise en cause du statut général.