: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: PROJET DE SERVICE DES SECTIONS/NOUVEAU PARIS SOLIDAIRE/TERRITORIALISATION/ : LA BOUCLE EST BOUCLÉE.

lundi 7 septembre 2015

PROJET DE SERVICE DES SECTIONS/NOUVEAU PARIS SOLIDAIRE/TERRITORIALISATION/ : LA BOUCLE EST BOUCLÉE.




Le projet de service des sections, le Nouveau Paris Solidaire et le transfert des SSDP/DASES au CASVP constituent au final deux énormes entités : le regroupement des sections via la territorialisation de l’aide sociale et son corollaire la création d’un guichet unique d’accueil.

 Rappel : Force ouvrière a, dans de très nombreux tracts, annoncé la couleur quant à une nouvelle organisation de travail au CASVP et ses multiples conséquences pour les agents : mutualisation des sections, puis regroupement des sections, guichet unique, travail à la chaîne (taylorisme), générant à terme, stress, angoisse, burn out,…

Malgré les dénégations successives du CASVP et de la DASES, FO ne peut que constater le bien-fondé de nos allégations et de nos analyses qui somme toute se révèlent confirmées par un document synthétisant l’ensemble de notre argumentaire depuis 2011. 

Le regroupement des sections en plusieurs territoires ne fait plus l’objet d’aucun doute (un territoire : mutualisation des sections, 1,2,3,4,9,10,). Le CASVP et la DASES ont pourtant nié cette nouvelle organisation devant FO qui l’a maintenue coûte que coûte et à plusieurs reprises. Aujourd’hui un document de l’inspection générale de la mairie de Paris accrédite notre thèse et reprend in extenso nos assertions détaillées et explicitées. Toute honte bue. 

La territorialisation de l’action sociale sera conduite par des coordinateurs sociaux de territoire (CST) (voir carte en dernière page du document) qui chapeauteront chacun un territoire regroupant plusieurs sections avec pour finalité la création de neuf circonscriptions territoriales. Le CASVP et la DASES n’ont rien inventé ni rien décidé, ce projet était écrit, argumenté et explicité par l’ancienne médiatrice de la ville de Paris, Madame Claire BRISSET.

Conséquence : La mutualisation des services, le Nouveau Paris Solidaire, la territorialisation de l’action sociale, le guichet unique d’accueil, forment un bloc homogène qui a pour seul et unique objectif : la réduction massive des effectifs.

Enfin, les maires d’arrondissement sont aussi partie prenante de ce grand projet de réorganisation de l’aide sociale et un rapport d’activité leur sera communiqué chaque année. L’empiètement du politique sur l’action sociale déjà bien entamé depuis 1977 sera plus prononcé et cette fois-ci officialisé. 

Tout autre motif ou charabia avancé par n’importe quel élu parisien ou directeur général faisant accroire une amélioration du service rendu aux Parisiennes et aux Parisiens n’est que pure fiction ou incantation dont plus personne n’est dupe.

LES FAITS SONT LÀ, LES PREUVES ÉCRITES SONT LÀ, SE VOILER LA FACE POUSSE AU RIDICULE !

FO IRA À LA RENCONTRE DES AGENTS DES SECTIONS POUR BIEN EXPLIQUER LES TENANTS ET ABOUTISSANTS DE CE PROJET GRANDIOSE DE RÉORGANISATION DU TRAVAIL.