: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: « NOUVEAU PARIS SOLIDAIRE » PAS À N’IMPORTE QUEL PRIX !

vendredi 11 septembre 2015

« NOUVEAU PARIS SOLIDAIRE » PAS À N’IMPORTE QUEL PRIX !



Lors du comité technique du vendredi 18 septembre 2015, le CASVP présentera pour avis aux organisations syndicales FO, CGT, UNSA, UCP, le projet de réorganisation de l’action sociale parisienne dénommée « Nouveau Paris Solidaire ».

FO CASVP, première organisation syndicale dans le corps des travailleurs sociaux et des SMS compte bien défendre les intérêts des agents du CASVP et de la DASES. Pour FO CASVP cette nouvelle organisation ne doit pénaliser aucun agent et doit permettre de faire aboutir vos revendications portées par FO depuis de nombreuses années notamment en matière de conditions de travail, de promotion, de régime indemnitaire, d’effectifs, de temps de travail…
Les horaires
(Ouverture du public, temps de travail journalier, jours de récupération)

CASVP

Horaires
« Nouveau Paris Solidaire »
Matin
Plage variable
8 h 15 – 9 h 30
+ 15 min
8 h 00 – 9 h 30
Matin
Plage fixe
inchangé
9 h 30 – 11 h 45
Ouverture au public
inchangé
8 h 30 – 17 h 00
Pause méridienne
inchangé
11 h 45 – 14 h 15
Après-midi
Plage fixe
Inchangé
14 h 15 – 16 h 30
Après-midi
Plage variable
16 h 30 – 17 h 45
+ 45 min
16 h 30 – 18 h 30
Amplitude journalière
8 h 15 – 17 h 45
+ 1 heure
8 h 00 – 18 h 30
Durée présence journalière maxi
Inchangé
9 h 00
Durée de présence journalière minimale
Inchangé
4 h 30
Jours de récupération
inchangé
4 jours par an


COMMENTAIRE FO CASVP

-          Le CASVP doit garantir à court, moyen et long terme un accueil sur les plages horaires définies (8 h 30 à 17h 00)
-          FO revendique 8 jours de récupération à l’année, à l’instar de ce qui se fait à la DASES.  
Régime indemnitaire et promotions
Compte tenu soi-disant du soutien de la Mairie de Paris pour le passage des travailleurs sociaux en catégorie A, FO CASVP les prend au mot et réitère dans l’attente de cette revendication (portée par FO depuis plusieurs années) l’augmentation du régime indemnitaire notamment l’IEM et l’IFRSTS.

Par ailleurs, notre organisation syndicale demande un ratio promu/promouvable à 100 % et l’augmentation significative de changement corps des ASE en CSE.

Concernant les corps des SMS et adjoints administratifs, nous soutenons les mêmes revendications en matière de revalorisation du régime indemnitaire et des promotions compte tenu du refus de l’administration d’intégrer les SMS dans le corps des SA. 

Équipe sociale d’intervention
Les deux équipes de volants CASVP et DASES seront regroupées. Au total l’équipe sera composée de 36 agents.

Jusqu’alors l’équipe du CASVP était composée de 22 agents :
1 CSE,
15 ASE (10 assistants sociaux et 5 CESF)
6 SMS

La DASES de 14 agents :
11 ASE (8 assistants sociaux et 3 CESF)
3 SMS.

Quatre directions sociales de territoire

SECTEUR
ARRONDISSEMENT
COMPENSATION
SECTEUR NORD
1, 2, 3, 4, 9,10 et 19ème
1 cadre A + administrateur
2 ou 3 CST (CSA ou CSSE).
1 cadre A (attaché) 2 agents B (SA).
SECTEUR SUD
5, 6, 13, et 14ème
SECTEUR OUEST
7, 8, 15, 16, et 18ème
SECTEUR EST
11, 12, et 20ème,.

FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE SUR CE NOUVEAU PROJET
 QUI CONCERNE 500 AGENTS.


Lettre à la Direction Générale

                        Madame la Directrice Générale,

                        Comme vous le savez, à partir du 1er janvier 2016, une première vague de transferts de SSDP DASES au CASVP concerne les sections des 5ème, 12ème, 13ème, et 18ème arrondissements.

                        Ensuite, une seconde vague au 1er juin 2016 qui concerne les SSDP des 1er, 2ème, 3ème, 4ème, 6ème, 14ème, 15ème, 19ème, et 20ème, arrondissements. Au total, 500 agents sont concernés par ledit transfert (500, 8 équivalent temps plein).

                        Vous en conviendrez très certainement, Madame la Directrice générale, que cette grande réorganisation de l’action sociale parisienne ne peut se faire sans la moindre concession tant sur le plan pécuniaire que des effectifs. En clair, un refus net et catégorique de négocier de la part du CASVP sur ces deux revendications essentielles ferait naître à coup sûr un casus belli.

                        Sur le plan statutaire, la mairie de Paris a décrété l’instauration d’un statut unique des ASE et SMS d’administrations parisiennes. Pourtant, force est de constater qu’outre le maintien des régimes indemnitaires, des pans entiers concernant cette nouvelle organisation restent opaques en l’état actuel.

                        Pour preuve, le CASVP nous informe que dans le cadre du Nouveau Paris Solidaire, quatre directions sociales de territoires vont être créées (DST) sans pour autant nous révéler les arrondissements regroupés.

                        À cet égard, il serait opportun pour le CASVP de nous communiquer les sections qui composeront un DST. Qui sera à la tête de cette direction ? Combien d’agents seront affectés ? Que deviendront les CSE du CASVP lorsque les coordinateurs sociaux territoriaux seront en fonctions au CASVP ? Le passage des ASE en catégorie A ?…  Toutes ces questions ô combien importantes restent à l’heure actuelle sans réponse.    
                        Un autre sujet aussi important, les régimes indemnitaires appelés plus communément les compléments de rémunérations. Que compte faire le CASVP? Face à cet énorme chantier (un regroupement des SSDP) et un point d’indice gelé depuis 2010, notre administration doit entreprendre des mesures de nature pécuniaire à la hauteur des nouvelles missions assignées aux ASE et SMS.

                        Pour ce faire, il faut d’abord recenser l’ensemble des primes accordées aux ASE et aux SMS et ensuite entamer une négociation aux fins d’une augmentation des divers régimes indemnitaires de chaque corps : IFRSTS et IEM pour les ASE et IAT, prime de rendement et IFTS pour les SMS.

                        De surcroît, les jours de récupération à raison de 8 jours par an pour les travailleurs sociaux de la DASES doivent être maintenus au CASVP dans le cadre de la réunification des SSDP en une seule entité. C’est la moindre des choses surtout que les TS n’exerceront plus sur un seul arrondissement mais 4, 5, voire 7.

                        Par ailleurs, l’équipe volante de la DASES dénommée au CASVP « ESI » bénéficie d’une prime spécifique relative à la mobilité et cumulable avec le versement de la NBI. Pour FO, nous demandons que ladite prime soit octroyée en complément de la NBI à l’ensemble de l’équipe volante DASES/CASVP.

                        Enfin, compte tenu du transfert des SSDP/DASES au CASVP, un renfort des effectifs s’impose dans les SLRH et services gestions.

                        Bien évidemment, notre organisation syndicale non seulement débattra de tous ces sujets brûlants concernant l’ensemble des personnels du CASVP au comité technique du vendredi 18 septembre 2015 mais demande aussi préalablement au transfert des premiers SSDP l’ouverture d’une négociation sur tous les régimes indemnitaires des CSE, ASE, ASEP, SMS, adjoints administratifs, SA… des SDDP.

                        En conséquence, je vous saurais gré de bien vouloir nous recevoir dans les meilleurs délais.