: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LES ÉLUS SOUTIENNENT LES AGENTS DES PSA DANS LEURS REVENDICATIONS

mardi 7 juillet 2015

LES ÉLUS SOUTIENNENT LES AGENTS DES PSA DANS LEURS REVENDICATIONS

VŒU DU PC-FRONT DE GAUCHE
(Séance du Conseil de Paris des 29, 30, 1er et 2 juillet 2015)


Sur proposition de Hervé Bégué, Raphaelle Primet, Nicolas Bonnet-Oulaldj et des élu-es du groupe communiste-Front de Gauche

Considérant la récente grève des agents de la PSA Belleville située dans le 20ème arrondissement, et accueillant les jeunes isolés sans domicile fixe âgés de 18 à 24 ans ;

Considérant l’insuffisance de personnel dont fait état la PSA Belleville et qui s’exprime notamment autour du poste vacant d’encadrant social qui a pour effet d’allonger inutilement les délais de traitement des situations sociales ainsi que du non-remplacement d’un agent administratif chargé du standard téléphonique et du secrétariat social empêchent les travailleurs sociaux de la PSA Belleville de se consacrer pleinement à leurs missions d’accompagnement social des usagers ;

Considérant que le dispositif est complété par la PSA bastille, accueillant des hommes isolés, et la PSA Chemin Vert, chargée de l’accompagnement social des familles avec enfants, des couples et des femmes isolées ;

Considérant que les PSA sont au cœur de la démarche du pacte parisien de lutte contre la grande exclusion ;

Considérant que la complexité des missions et la dureté des conditions de travail inhérentes au travail social aux côtés des personnes en situation de grande exclusion ;

Considérant que ces services restent en attente de véritables projets d’établissement et fonctionnent en sous effectifs chroniques ;

Considérant que les tensions observées sur les secteurs du logement et de l’hébergement d’urgence compromettent considérablement la mise à l’abri des personnes exclues et contribue à complexifier l’action des travailleurs sociaux des PSA parisiennes ;

Considérant que les agents mettent particulièrement en avant cette impossibilité d’accomplir correctement les missions d’accompagnement social dans les raisons qui les poussent aujourd’hui à se mobilier ;

Considérant que les demandes de domiciliation se sont accrues sur les années passées ;

Considérant que la mobilisation des travailleurs sociaux de la PSA Belleville a permis de révéler une réelle souffrance au travail dans les PSA parisiennes ;

Sur proposition d’Hervé Bégué, Raphaelle Primet, Nicolas Bonnet-Oulaldj et des élu-es du groupe Communiste-Front de Gauche, le conseil de Paris émet le vœu :

  Que la Ville de Paris et le CASVP augmentent les moyens alloués aux PSA, notamment en terme de personnel ;

    Qu’une réflexion de fond soit menée sur le renforcement des projets sociaux des PSA pour leur permettre d’améliorer l’accueil, l’accompagnement, l’accès au droit, la domiciliation, et l’accès à l’hébergement des personnes en situation d’exclusion ou de grande précarité comme le prévoit le pacte Parisien contre la grande exclusion ;

Le vœu a été rejeté par le Conseil de Paris


Les personnels des trois PSA étaient en grève en intersyndicale FO – CGT le 11 juin 2015 devant le 5, bd Diderot sur des revendications claires et précises :

-  des offres d’hébergement notoirement insuffisantes,
- une maltraitance institutionnelle consécutive à un manque de personnel et une indifférence totale de nos directions locales face à l’agressivité et la violence auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement,
- des files actives très importantes, bref, une impossibilité de mener à bien nos missions de service public.