: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: DERNIÈRES INFOS FO EN VRAC

jeudi 16 juillet 2015

DERNIÈRES INFOS FO EN VRAC




Concernant les gardiens
Un groupe de travail va être mis en place à la rentrée prochaine. Un nouveau règlement sera élaboré pour fixer les tâches des gardiens et l’organisation de travail. Actuellement, les gardiens travaillent 40 heures par semaine alors que le protocole d’accord ARTT est sur la base de 39 h.

Commentaire FO : les gardiens et les gardiennes doivent participer à ce groupe de travail et leurs missions doivent être prises en compte via une augmentation des primes.


La prime de fonction et de résultats
La PFR sera versée sur la paie du mois d’août 2015 et, à cet effet, un courrier sera envoyé à chaque agent concerné en l’occurrence les SA et les SMS.

Commentaire FO : la partie « objectifs et résultats » qui doit normalement conditionner à terme le montant doit se faire dans la plus grande transparence et objectivité possibles afin de ne pas tomber dans les travers des autres primes attribuées très souvent de manière subjective.

Les effectifs
Actuellement au CASVP, on dénombre 655 non titulaires qui représentent 10,91% de l’effectif global et paradoxalement on assiste à une augmentation du nombre de prorogations de stage (+2) et de fin de stage (+2).

Commentaire FO : le CASVP doit cesser d’affecter des contractuels sur des emplois permanents et appliquer la règle généralement admise depuis 1945 date de la création de la fonction publique : le recrutement par concours. Face à une explosion des demandes et un flux important d’usagers, seuls les emplois pérennes sont de nature à optimiser le service rendu aux Parisiens.
Le transfert des SSDP DASES au CASVP
2 dates : 1er janvier 2016, (environ 200 agents parmi 4 SSDP « pilotes » -5ème , 12ème , 13ème et 18ème . 1er juin 2016 environ 330 agents.

Commentaire FO : ce transfert induit des changements notables. Les assistants sociaux éducatifs (ASE) et les secrétaires médicaux sociaux (SMS) intégreront un corps fusionné sous l’appellation ASE d’administrations parisiennes et SMS d’administrations parisiennes.
Pour le CASVP, s’agissant des statuts d’ASE et de SMS, ces derniers sont très proches de ceux du département et dans tous les cas en matière d’échelonnements indiciaires, strictement identiques calqués sur ceux de la fonction publique territoriale. En clair, selon le CASVP, aucun changement dans l’évolution de carrière, même grille indiciaire, classement dans le corps, conditions de stage, modalités d’avancement…  bref, tout est magnifique sauf un bémol de taille relevé par FO concernant les promotions.

Explication : les inscriptions sur le tableau d’avancement restent valables mais les rangs de classement peuvent changer. Ex : un ASE ou un SMS classé en position très favorable numéro 1 peut être rétrogradé en TF2 si un autre ASE ou SMS de la DASES plus ancien et particulièrement bien noté peut être promu à sa place ASEP ou SMSCS ou SMSCE. Donc, ce transfert n’est nullement l’image d’Épinal que veut bien nous fait accroire le CASVP en absorbant plus de 500 agents.  En résumé, plus de travail, plus de contraintes via la  création de territoires et au final un risque de déclassement dans les rangs.
Enfin, le cadencement de versement de l’IEM des CSE et des ASE sera harmonisé à partir de janvier 2016 : 90% mensuellement et 10% en décembre. FO demande le renforcement des effectifs dans les services supports (SLRH et gestion).

Le temps de travail
S’agissant des nouveaux horaires consécutifs au transfert des SSDP au CASVP, plusieurs options sont à l’étude et notamment une amplitude horaire de 8h à 18h30 et un alignement des agents de la DASES sur le régime de récupération du CASVP.
Les propositions émises par le CASVP :
Plage fixe matin
9h30     11h45
Plage fixe après midi
14h15   16h30
Plage variable matin
8h00      9h30 
Plage variable midi (déjeuner)
11h45    14h15
Plage variable après midi
16h30    18h00

Dès le début de la mise en place du projet de service des sections et son continuateur et amplificateur le Nouveau Paris Solidaire via la création de territoires, FO a toujours mis en garde dans ses très nombreux tracts les personnels du CASVP contre ces deux nouveaux schémas organisationnels.

 Ainsi, la mutualisation des sections, la fusion des services, le regroupement de sections au sein de territoires n’ont que pour seul et unique but : la diminution drastique des effectifs. La sempiternelle rengaine chantée sur tous les tons : la baisse des dotations de l’État à la mairie de Paris, (un manque à gagner de 200 millions d’euros chaque année depuis 2014) serait un des arguments avancés par l’exécutif parisien pour ne plus recruter.

Or, face à cette absence de manne financière, la mairie de Paris ne regimbe nullement, ne résiste aucunement, n’affronte aucunement le gouvernement et fait porter la seule responsabilité sur les agents via la baisse des effectifs et la polycompétence. Comme c’est facile. Courage fuyons !