: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: CAMPAGNE D’ÉVALUATION 2015 PRIME DE FONCTION ET DE RÉSULTATS

jeudi 11 juin 2015

CAMPAGNE D’ÉVALUATION 2015 PRIME DE FONCTION ET DE RÉSULTATS



1)      CAMPAGNE D’ÉVALUATION 2015
Dans le cadre de la campagne de notation 2015, les agents doivent affichés clairement leurs objectifs dont les premiers sont obligatoires et les deux suivants facultatifs lors du document « Entretien professionnel annuel 2015 » à remplir.

Les objectifs professionnels sont un principe parmi tant d’autres de diviser le personnel, de mettre en concurrence et d’exercer des pressions avec pour finalité soit une possible revalorisation ou une stagnation voire une régression du montant des primes.

Une innovation dans le cadre des objectifs de fin d’année, la notation est définitivement abolie en 2016.  La notation constituait un procédé infantilisant et nullement adapté aux missions ou fonctions de l’administration.

Enfin, la nouvelle organisation de travail via les mutualisations, les fusions de services et bientôt la création de territoires sont au cœur du triptyque objectifs/résultats/primes.
  
2)      PRIME DE FONCTION ET DE RÉSULTAT 
 En août 2015, la PFR sera versée aux secrétaires administratifs et aux secrétaires médicaux et sociaux du CASVP. En 2016, un nouveau dispositif se mettra en place  appelé Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP) (décret n° 2014-513 du 20 mai 2014) qui se substituera à la PFR et concernera, les SA, SMS, les adjoints administratifs et les travailleurs sociaux. Mais nous en parlerons plus tard.

Pour l’instant, la PFR concerne les SA et les SMS
La PFR se substitue à l’ensemble du régime indemnitaire pour ne créer qu’une seule prime en fin de parcours. Cette nouvelle prime unique sera versée en tenant compte de deux paramètres : une part liée aux fonctions exercées et une part liée aux résultats individuels. Un tableau du barème de la PFR indique quelques chiffres.

La PFR est un procédé qui entrera en vigueur au CASVP au cours du début du second semestre de 2015 en août précisément  alors que les fonctionnaires de l’État sont déjà sur un autre principe tout équivalent mais encore plus complexe le RIFSEEP. Ce nouveau principe sera mis en place au CASVP en début d’année 2016.   

COMMENTAIRE FO

Pour bien comprendre l’objectif de la PFR et du RIFSEEP, c’est tout simplement de rassembler la totalité des primes pour qu’à la fin il n’existe plus qu’une seule et unique prime. Un travail plus simplifié mais aussi en filigrane un arrêt continu d’augmentation de ces dernières.

La configuration du travail va totalement  être bouleversée dans les années à venir dans toutes les administrations. La modernisation des services publics, c’est tout d’abord de chercher à économiser les deniers publics. Pour le CASVP, derrière l’amélioration des relations entre l’administration et les services rendus aux usagers via QUALIPARIS, se cache le guichet unique, le développement de l’administration électronique, la polyvalence, la création de territoires….

Le CASVP pour se singulariser des autres administrations de l’État n’appelle plus le guichet unique mais le guichet en commun, ce qui veut dire strictement la même chose.

S’adapter aux attentes des usagers
La mise en place d’une « démarche qualité » à l’État appelée « Charte Marianne « est la sœur jumelle de celle appliquée au CASVP avec les objectifs identiques : permettre à l’usager d’accomplir en une seule fois les formalités nécessaires à une demande de quelle que nature qu’elle soit.

Une Innovation tout de même pour notre administration, le développement des guichets uniques ou en commun se feront main dans la main agents administratifs et travailleurs sociaux. 

Les montants de la PFR et bientôt le RIFSEEP seront indissociables des objectifs et résultats assignés à l’agent. Ces nouvelles modalités de versement des primes en une seule prime ne permettront plus aux nouveaux arrivants secrétaires administratifs et adjoints administratifs de percevoir la prime communale attribuée en févier de chaque année. Un des premiers dommages collatéraux constatés, d’autres suivront au fur et à mesure de la mise en place de la procédure. Nous allons de surprise en surprise. Le discours ambiant  au CASVP, c’est que la simplification des primes en une seule devrait permettre d’y voir plus clair et de réparer les erreurs antérieures. Pour FO, la logique est identique, réduire les coûts et uniquement cela.