: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: Fermeture de l’EHPAD « le Cèdre Bleu » à Sarcelles

mercredi 1 avril 2015

Fermeture de l’EHPAD « le Cèdre Bleu » à Sarcelles




RASSEMBLEMENT DES PERSONNELS DU CASVP DEVANT L’HÔTEL DE VILLE DE PARIS, le JEUDI 2 AVRIL 2015, à 10h.
9, place de l’Hôtel de Ville (côté du restaurant des personnels)

Les 175 agents de l'EHPAD, avec FO, CGT, l’UNSA, l’UCP, CFTC et SUD  n’acceptent pas la fermeture définitive de la structure pour personnes âgées dépendantes qui serait la première de toute l’histoire du CASVP.

·         La perspective, c’est la suppression nette de 175 emplois publics du CASVP, la dispersion  contrainte des agents sur les postes vacants à Paris.
·          Le transfert de 162 personnes âgées dépendantes sur d’autres EHPAD.
·          La fermeture du « Cèdre Bleu », c’est aussi 175 emplois détruits sur Sarcelles, dans une ville fortement touchée par le chômage.

Le « Nouveau Paris Solidaire » et la « Lutte contre la grande exclusion » passe aussi par le maintien des 175 emplois.

Le maire de Sarcelles, François PUPPONI  rencontré par l’intersyndicale le 30 mars 2015 s’est positionné très clairement contre la fermeture du Cèdre Bleu. Il souhaite engager un partenariat avec la Ville de Paris.

Les organisations syndicales ont été reçues le 31 mars 2015 par le directeur de cabinet de Dominique VERSINI, adjointe au maire de Paris, dans le cadre du préavis de grève déposé pour l’ensemble des agents du CASVP.

L’étude de 3 scénarios serait soumise à l’arbitrage de la Maire de Paris :

-       1 : pérennisation de l’EHPAD : poursuivre l’investissement  en suivant le programme de travaux préconisé par « l’évaluation externe » (travaux de rénovation : lingerie…)
-       2 : la vente d’une partie du terrain, assurant le financement des travaux
-       3 : la fermeture définitive d’un service public pour les personnes âgées

Sarcelles doit continuer

Nous sommes convaincus, compte tenu d’un potentiel exceptionnel sur le site que la Mairie de Paris peut proposer une option alternative à la fermeture permettant ainsi le maintien du service public aux personnes âgées dépendantes et la sauvegarde des emplois à Sarcelles.