: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: SIAO Insertion 75 : FO interpelle la mairie de Paris

lundi 15 septembre 2014

SIAO Insertion 75 : FO interpelle la mairie de Paris




Lettre ouverte à Mme Dominique Versini, adjointe à la maire de Paris en charge de la solidarité
et de la lutte contre l’exclusion 
 ***

Madame L’Adjointe  à la Maire de Paris,

 Le mardi 16 septembre 2014, le syndicat  Force ouvrière réunira à la bourse du travail les personnels administratifs et sociaux du  CASVP  pour dégager, entre autres, des moyens d’action contre la généralisation  de la mutualisation  qui se traduit inévitablement par des réductions de postes.

 Le  même jour, sera organisé le séminaire du SIAO insertion 75 auquel vous devez participer.  Aussi,  et au nom du syndicat F.O, je me permets de vous faire part des remarques et des demandes des travailleurs sociaux que vous n’entendrez peut  être pas ce jour.

 La mise en place, depuis plusieurs années, du SIAO insertion a fait naître parmi un grand nombre de travailleurs sociaux l’espoir d’une simplification du processus d’admission des usagers en CHRS.  Point positif, le principe de centraliser les demandes, à l’instar des demandes d’admission en centre maternel, apparait être une simplification attendue, permettant aux travailleurs sociaux d’éviter une multiplication des demandes, et aux usagers de s’épargner normalement d’une pénible répétition des entretiens d’admission.

 Oui, Madame l’adjointe à la  maire de Paris, la création  du SIAO a, hier, été une bonne idée.

 Toutefois, aujourd’hui, un constat s’impose : le SIAO insertion 75   est devenu  un système opaque, un outil inquisitorial, un logiciel froid …

  Madame l’adjointe  au maire de Paris, et  vous  auriez raison, il ne suffit pas de dénoncer sans expliquer, avec des exemples concrets. Alors, dans le désordre, j’en conviens, je vous  présente  une liste non exhaustive des questions, des dérives et des dysfonctionnements suivants :

           - Trouvez vous normal qu’aucun accusé de réception  ne soit adressé pour confirmer la demande  tant au travailleur social qu’à l’usager ?

                     - Est –il acceptable de ne pas savoir à qui les travailleurs sociaux adressent la demande ? Est-ce auprès d’un travailleur social tenu aux obligations  de confidentialité ?

           - Le SIAO insertion en substituant les cases au rapport social gomme inévitablement la singularité des situations, et  formate inévitablement. À charge pour les usagers, soutenus par les travailleurs sociaux, de  s’insérer … dans les petits carrés du SIAO

- Est-il vraiment indispensable, de  tout savoir, de tout dire, et tout de suite, sur le parcours des usagers et leurs vies pour  espérer une admission en CHRS ?

           - Plus scandaleux, après plusieurs entretiens, certains usagers ne sont même pas admis

           - N’assistons nous pas à une remise  cause de l’évaluation  faite par les travailleurs sociaux de terrain qui ont évalué le bien- fondé d’une admission en  CHRS ?

            - Savez  vous que, parfois, du fait de problèmes informatiques inhérents au SIAO, les demandes ne peuvent s’effectuer ?

Madame l’adjointe à la maire de Paris, pour Force ouvrière, les travailleurs sociaux de terrain doivent être pris en compte dans leurs demandes et dans leurs propositions.

 D’ores et déjà, nous demandons une indispensable simplification de la procédure d’admission fondée notamment sur le respect des travailleurs sociaux et des usagers en faisant parvenir une réponse écrite, précisant le motif  du refus ou la date d’admission .

 Inévitablement, et pour notre syndicat, il apparait légitime d’’obtenir  une transparence sur   l’ensemble du dispositif : combien  de CHRS concernés ?  Combien de nouvelles places ? Les travailleurs sociaux, soutenus par notre syndicat, ont le droit de savoir et ne sont pas dupes. Le SIAO est-il le dernier décisionnaire ?

 Après une plus large consultation des personnels, nous présenterons lors du prochain comité technique paritaire nos revendications définitives. Vous conviendrez peut être déjà de l’urgence de contacter les représentants du SIAO (financeurs) pour une réforme de ce dispositif qui devait initialement apporter aux usagers davantage d’admissions et plus rapidement dans les CHRS. C’est loin d’être le cas ! 

Je vous assure, Madame l’adjointe au maire de Paris, de ma parfaite considération.