: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: SOCIAUX ET ADMINISTRATIFS HALTE AUX DÉRIVES OUTRANCIÈRES DU CASVP !

lundi 18 août 2014

SOCIAUX ET ADMINISTRATIFS HALTE AUX DÉRIVES OUTRANCIÈRES DU CASVP !




La note de service du 10 juillet 2014 relative à la campagne d’entretiens professionnels annuels 2014 (titre 3) impose des objectifs aux agents, des dispositions que l’on retrouve très fréquemment dans le secteur privé. 

Or, nous sommes dans la Fonction Publique : la concurrence, l’investissement, la création de nouveaux marchés… sont des concepts totalement étrangers à notre quotidien. C’est pourquoi, les agents qui ne souhaitent pas réaliser des objectifs pour l’année à venir n’ont pas à être pénalisés.

1)           LES TRAVAILLEURS SOCIAUX.
Par un « heureux hasard » pour l’administration, débutent, pendant ces vacances d’été, les entretiens professionnels avec pour la première fois, les fameux objectifs que les collègues doivent se fixer pour l’année à venir.

Pour FO, les choses sont claires, il ne s’agit ni plus ni moins pour l’administration de faire porter aux travailleurs sociaux des responsabilités qui ne peuvent en aucune mesure être les leurs.

La liste est longue !

Ainsi, les sociaux seraient responsables du manque de logement à PARIS, de la complexité du SIAO insertion, du scandaleux SIAO urgence, du chômage…

Pire, les sociaux en refusant le logiciel « ISIS », seraient non seulement des affreux paranoïaques mais compromettraient les possibles créations de postes.  

STOP 
ARRÊTONS LE DÉLIRE !
       
C’est à l’administration, plus particulièrement à  l’encadrement supérieur d’assumer la dérive comptable, et disons-le sans ambages, ultralibérale de la politique municipale. Bien que pour avoir des primes, certains fonctionnaires zélés seraient prêts à proposer la suppression des services sociaux : c’est vrai ça couterait moins cher.

Oui, mais dans ces conditions, les politiques, les chargés de mission… devraient recevoir les usagers. Ils devraient, entre autres, expliquer pourquoi le SIAO urgence ne fonctionne pas, pourquoi la CAF a supprimé telle allocation, faire des visites à domicile, assurer la protection de l’enfance…

Dans ce contexte, notamment, demander aux sociaux de se fixer des objectifs individuels ou collectifs relève de la provocation !
  Quels objectifs ? Faire ISIS ? Résoudre le manque d’hébergement et de logement à PARIS ? Les sociaux de terrain doivent pouvoir compter sur le soutien de leur administration pour accomplir au quotidien des missions de service social : Est-ce le cas ?
Le schéma présenté par l’administration est simple : individualisation à outrance, disparition de la notion d’équipe… bref défausse générale sur les sociaux.

                   À chacun sa paie, à chacun ses responsabilités !
Les sociaux payés au niveau BAC+2 ne sont pas des informaticiens, ni uniquement les collecteurs de données, le cœur du métier : c’est l’entretien avec l’usager pour évaluer la situation…
Les sociaux sont des agents confrontés à un gel des salaires, à des primes au rabais, à des réductions d’effectifs, à la mise en place de protocole parfois contradictoires…

Alors, dans ces conditions, pour les sociaux, comme pour l’ensemble des collègues du CASVP, FO, hier comme aujourd’hui s’oppose à ces contrats d’objectifs et appelle les collègues à ne pas renseigner les cases concernant les objectifs.

Dans tous les cas, si la pression locale est trop grande, et c’est parfois le cas, Force ouvrière, 1ère organisation syndicale chez les sociaux soutiendra chaque collègue pour saisir la commission administrative paritaire et manifester ainsi son désaccord.

2) LES PERSONNELS ADMINISTRATIFS
Le CASVP via le projet de service des sections ou dans d’autres établissements impose aux agents des objectifs  et y souscrire permettrait au final de bénéficier d’une promotion. Ceux qui refuseraient seraient tout bonnement pénaliser et pourquoi pas « placardiser ». 
 
C’EST PUREMENT ET SIMPLEMENT SCANDALEUX !

La mutualisation des sections à grande vitesse, la fusion des services instructeurs et les services supports, l’introduction de la polyvalence intégrale conduisent le CASVP à sélectionner entre ceux qui veulent se surpasser et ceux qui seraient moins ambitieux et donc velléitaire à toute évolution.
Foutaises que tout cela !

Le CASVP réduit ses effectifs (110 emplois supprimés entre 2012 et 2013) et cela continuera en 2014. Pour  pallier le déficit, le CAVP emprunte des méthodes du privé, la concurrence exacerbée entre agents avec pour conséquence des conflits en perspective.

  Pour FO le choix des objectifs doit être laissé à la libre appréciation de chacun et ceux qui ne souhaitent pas y souscrire ne doivent pas subir les foudres de leur hiérarchie. « Obliger les agents à soumettre des objectifs, à changer de métier, à changer d’établissement dans le cadre de la mobilité sont des mesures dictatoriales qu’on ne demande pas aux directeurs locaux : «  combien de directeurs de sections qui ont presque plus 10 ans d’ancienneté sur leurs postes et qui n’ont subi aucune contrainte. Aucun. Deux poids deux mesures !

FO ORGANISE UNE ASSEMBLEE GENERALE 
LE MARDI 16 SEPTEMBRE 2014
DE 14H à 17H
à la bourse du travail
3, rue du Château d'eau
75010 Paris
Salle André POLLET
VENEZ NOMBREUX !!!
FACE A CES DERIVES OUTRANCIERES
NOUS DEVONS IMPERATIVEMENT AGIR !