: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: ENTRETIENS PROFESSIONNELS INDIVIDUELS PROJET DE SERVICE DES SECTIONS POLYCOMPÉTENCE

lundi 18 août 2014

ENTRETIENS PROFESSIONNELS INDIVIDUELS PROJET DE SERVICE DES SECTIONS POLYCOMPÉTENCE



Les entretiens professionnels individuels au titre de l’année 2014, le projet de service des sections et la polycompétence constituent un ensemble de mesures dont le but primordial et non avoué est tout simplement la réduction des effectifs.

  Explications.
 En ce qui concerne les entretiens professionnels individuels avec pour corollaire les contrats d’objectifs, FO insiste sur ce point : les agents n’ont aucune obligation d’y souscrire.

En effet, le CASVP impose ce concept émanant du secteur privé pour instaurer non seulement une concurrence entre les personnels mais aussi et surtout une sélection avec à la clé une promotion pour les futurs adhérents.

NE TOMBONS PAS DANS LE PIÈGE !

 Accepter des objectifs, c’est accepter toute les mesures inhérentes au projet de service des sections et ses conséquences : les mutualisations et la polyvalence entre les sections, entre les services et à l’intérieur des services.

Le CASVP ne vous révèle absolument pas les dessous de ce projet. En revanche, il avance progressivement et insidieusement comme si de rien n’était. FO vous communique deux exemples concrets qui vont aller crescendo au fil des mois.

1er ) la polyvalence entre les sections, le CASVP l’a toujours niée. Que nenni. Les sections des 13ème et 14ème ne sont pas mutualisées et pourtant le coursier de la 13ème remplace celui de la 14ème. Un début de polyvalence minoré par le CASVP mais qui peut se renouveler sur d’autres services et d’autres sections. 

2ème ) dernièrement, il a été demandé à un agent du service support d’une importante section de remplacer son collègue d’une autre section de taille identique. En théorie, le CASVP nie toujours mais en sous-main impose la polyvalence intersections. Une seconde preuve.

Demain, la polyvalence intégrale entre les sections, interservices et intraservices sera la règle générale avec pour grande finalité la territorialisation c’est-à-dire, le travail en commun, « travailleurs sociaux et administratifs » autour d’un grand pôle, enfance, famille et personnes âgées. Des restrictions d’effectifs en perspective.

La direction générale ne dialogue pas
avec les organisations syndicales et les agents.
  À preuve, le 18 juin 2014, lors du comité technique paritaire présidé par Madame Dominique  VERSINI (une élue) et en présence des organisations syndicales, le directeur général du CASVP a occulté délibérément de nous informer sur la mutualisation des sections des 9ème et 10ème arrondissements. Une première au CASVP en espérant que cette attitude désinvolte ne fasse pas jurisprudence à l’avenir.

  Le 23 juin 2014, le directeur général se déplace en premier lieu à la 9ème section et en second lieu à la 10ème section. L’audience en tout et pour tout a duré 2h30 pour ces deux sections, le temps d’exposer sa feuille de route bien apprise et qui ne doit aucunement être contrée. Les questions, les interrogations, les craintes de savoir qui sera le responsable du personnel et celui de la régie… tout cela est resté dans les tiroirs et advienne que pourra. La mutualisation des sections est en marche et cela doit continuer sur d’autres sections 7/15 et 8/16 et les mêmes questions seront posées et resterons sans aucun doute sans réponse. 
                  
Cette attitude méprisante et antidémocratique ne doit pas rester sans aucune riposte. Dès le début du projet de service, le CASVP ne révèle aucun de ses desseins et pratique la politique de l’enfumage. FO refuse cet état de fait et cette situation plus qu’inconfortable pour les agents du CASVP.

AGIR, RISPOSTER, NE PLUS ÊTRE VELLEITAIRE.
FO CONVIE TOUS LES AGENTS DU CASVP À UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE À LA BOURSE DU TRAVAIL LE MARDI 16 SEPTEMBRE 2014 DE 14H À 17H.
« SALLE ANDRÉ TOLLET »
AU 3, RUE DU CHÂTEAU D’EAU 75010 PARIS.
Venez nombreux et débattre sur toutes vos interrogations et prévoir ensemble des actions pour qu’enfin le CASVP prenne une fois pour toutes en considération vos desiderata.