: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LA PROCÉDURE DE RECONVERSION DE NOUVEAUX EFFECTIFS À MOINDRE FRAIS !

lundi 18 août 2014

LA PROCÉDURE DE RECONVERSION DE NOUVEAUX EFFECTIFS À MOINDRE FRAIS !



Pour changer de métier, le CASVP préconise la reconversion professionnelle à tous les agents, toutes catégories confondues.

Principes : tout agent, adjoint administratif, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent social, adjoint technique, infirmier… qui souhaite changer de métier doit franchir deux étapes : 

En premier lieu, les tests techniques et la mise en situation professionnelle et en second lieu, la commission de reconversion (voir note de service en pièce jointe).

Sur le papier tout est idyllique,
mais sur le fond rien de transcendant.

 Explications.
Dans un contexte de pénurie financière, le CASVP doit trouver nombre de biais pour accroître ses effectifs alors que la Ville de Paris lui demande sans cesse de les diminuer. (Madame Anne HIDALGO, maire de Paris cherche 400 millions d’euros pour boucler le budget 2015).
EURÊKA ! POUR LE CASVP, LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE DOIT SERVIR DE VARIABLE D’AJUSTEMENT.
Ainsi, à n’importe quel agent de la filière administrative, hospitalière, soignante ou technique qui souhaite changer de métier, le CASVP lui propose de candidater. C’est-à-dire de se présenter à des tests techniques et de passer devant une commission de reconversion composée de représentants des services centraux et d’un représentant syndical qui participe pleinement aux délibérés. Tout est resplendissant et comment ne pas souscrire à un tel projet !

Or, il y a un hic ! Les agents en reconversion professionnelle seront-ils tous remplacés. Face à cette question ultime, le mutisme du CASVP reste préoccupant.

Faire du social sur le dos des agents, FO ne peut l’admettre. Il est facile de demander aux agents de changer de métier surtout ceux de la filière hospitalière, soignante, administrative et technique pour renflouer le manque d’effectifs dans les sections projet de service des sections oblige.

Dans les établissements du CASVP où sont concentrés nombre d’agents de la filière soignante, technique et administrative épuisés par des travaux pénibles, il est facile de recruter et de proposer une reconversion professionnelle sans pour autant que des engagements soient donnés quant à des remplacements futurs.

Pour notre organisation syndicale, la procédure de reconversion professionnelle n’est pas une mauvaise mesure à condition toutefois qu’elle ne contribue pas à réduire encore et encore les effectifs. Toute reconversion professionnelle doit être conditionnée obligatoirement par un remplacement.

Or, ces remplacements ne sont pas garantis. Un exemple : dans les EHPAD, les effectifs dépendent de trois budgets (soins, dépendance, hébergement) pour lesquels le CASVP ne peut aucunement intervenir. En bref, prendre des effectifs dans les EHPAD sans les remplacer serait hautement suicidaire.

Les faits actuels : la majorité des agents qui demandent une reconversion professionnelle appartiennent à la filière soignante et hospitalière et très peu issus de la filière technique. Dans la filière administrative, quelques assistants socio éducatifs et un très petit nombre de secrétaires administratifs et d’adjoints administratifs.

  L’objectif primordial de la procédure de reconversion professionnelle, c’est de recruter de nouveaux agents dans les sections. En effet, le projet de service des sections s’avère être un énorme pourvoyeur d’emplois. C’est pourquoi, face à la demande exponentielle d’usagers, à la mutualisation des sections, à la fusion des services, à l’introduction de la polyvalence intégrale, la reconversion professionnelle servira de substitut aux créations d’emplois.….

Pour remédier à cette pénurie d’effectifs, la reconversion professionnelle constitue la panacée. Conséquence : des établissements déjà en sous–effectifs qui seront encore démunis (EHPAD, SSIAD, SAAD, CTI, …) au profit de quelques sections aux effectifs dans l’ensemble sans cesse en diminution constante mais porteuses en germe de victoires municipales en perspective.
LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE EST UN LEURRE.
AU FINAL, UN ANGÉLISME EN TROMPE- L’OEIL !