: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LES RESTAURANTS ADMINISTRATIFS EN VOIE D’EXTINCTION

mercredi 16 juillet 2014

LES RESTAURANTS ADMINISTRATIFS EN VOIE D’EXTINCTION


Lettre ouverte


Monsieur le Directeur général,

HISTORISQUE : Comme vous le savez, en 1981, l’Association d’Action Sociale en faveur des Personnels de la Ville de Paris et du Département de Paris (ASPP) a été créée suite à la dissolution judiciaire du Comité de gestion des œuvres sociales de la Préfecture de Paris et de l’Assistance publique de Paris (CGOSPPAP).

Toutefois, moins de vingt ans plus tard, en 1999, de nouveaux statuts ont dû être mis en place consécutivement à un audit de l’inspection générale de la Ville de Paris qui en dénonçât la gestion. C’est dans sa forme actuelle que l’ASPP semble condamnée, dépôt de bilan ou pas.  

Depuis le 1er octobre 2001, tous les agents du CASVP peuvent bénéficier de la carte d’accès aux restaurants de l’A.S.P.P.

Deux chiffres éloquents : en 2013, 98 936 repas ont été servis aux agents du CASVP. En 2012, 94 924 repas : soit une augmentation de 4012 repas sur une année.

Cependant, vous n’êtes pas sans savoir que l’A.S.P.P traverse une crise structurelle financière importante à l’avenir incertain.

À cet effet, lors du prochain conseil d’administration de cette association, la question de la fermeture ou pas de 11 restaurants administratifs sur les 17 existants sera abordée.

Dans ces conditions, et afin d’anticiper et surtout de ne pas pénaliser les personnels du CASVP, notre organisation syndicale vous soumet deux de nos revendications  les plus urgentes :

D’une part, d’étudier la faisabilité d’accorder des tickets restaurant aux agents qui en font la demande. D’autre part, d’augmenter le nombre de restaurants conventionnés dépendant d’autres administrations dont plus de 20 000 repas ont été servis aux personnels du CASVP.

En vous remerciant de porter une attention toute particulière à notre requête, 
Je vous assure, Monsieur le Directeur général, de ma parfaite considération.