: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: NOUVELLES MESURES IMPORTANTES

mardi 27 mai 2014

NOUVELLES MESURES IMPORTANTES


La crédibilité d’un syndicat repose sur l’annonce de faits concrets



Madame la maire de Paris, Anne HIDALGO, a soumis quelques mesures importantes à Monsieur Emmanuel GREGOIRE, adjoint à la maire de Paris chargée des Ressources humaines, des services publics et de la modernisation de l’administration. (Voir documents en pièce jointe).

 En préambule de ces recommandations, Madame la maire de Paris a de nouveau mis en avant la tenue d’un dialogue social de qualité avec les partenaires sociaux. FO ne peut qu’approuver.

Plusieurs grands axes se dégagent
de ces nombreuses propositions.

L’amélioration des conditions de travail des agents pour lesquels les organisations syndicales doivent faire des propositions. On croit rêver et nous attendons avec impatience que le dialogue social reprenne au CASVP si tant est qu’il est un jour existé.  

L’égalité de traitement entre les agents et la valorisation de leurs missions en particulier pour les agents de terrain qui connaissent le mieux les attentes des Parisiens et qui sont parfois confrontés à des incivilités. L’expression directe des agents doit être encouragée notamment sur les innovations qu’ils pourront proposer. On est sur une autre planète. Au CASVP, dès que les agents intervenaient, ils étaient rabroués s’ils n’exprimaient pas « la doxa ambiante, vive le projet de service des sections » ». Quant aux organisations syndicales, elles disaient tout simplement que des « conneries ».

Madame Anne HIDALGO demandent que les agents fassent entendre leur point de vue. Le CASVP a t-il entendu l’ordre donné par Madame la maire de Paris. Le projet de service des sections pour lequel 1800 agents sont concernés, ont-ils été entendus ? Le CASVP a t-il réellement divulgué les dessous d’un tel projet ? Pour FO, c’est non ! et heureusement que nous étions là !

  La maîtrise de la masse salariale et des emplois. La Ville de Paris va faire des économies et pour cela réorganiser les services. Cela va se matérialiser comme suit :
 1ère mesure : adaptation des horaires d’ouverture des équipements. (Expérimentation d’ouverture d’une crèche 24h/24).

2ème mesure : réduction du nombre d’échelons hiérarchiques dans les directions. Qui peut s’en plaindre, certainement pas FO.  

3ème mesure : rationaliser les fonctions transversales (la fonction informatique, le circuit des dépenses, la fonction RH). FO est contre, ce sont des services importants et indispensables.

4ème mesure : installation des services sur des sites regroupés afin d’accroître les synergies au sein des équipes. Un ex : DASES/CASVP sur un même site, des redéploiements en perspective. FO est contre.  

5ème mesure : amélioration des services aux Parisiens.
                   Concrètement par les mesures suivantes :
« Paris 30’ », en 30 minutes une première réponse aux demandes des usagers sera apportée. Le chantier devra être lancé fin 2014. En filigrane, la création d’OPEN SPACES. Qui avait raison, FO. La fusion des services instructeurs et supports dans les sections. L’usager arrive, un agent polyvalent décline les 37 aides sociales facultatives et légales et l’usager repart en connaissant parfaitement ses droits et ensuite fait sa demande en ligne. Ni vu ni connu et tout cela dans le meilleur des mondes, sauf pour l’agent.  FO est contre. La qualité du service par un renforcement des effectifs, tel est le credo de FO. 

La généralisation de la prise de rendez-vous et « le « coffre-fort électronique » sont autant d’éléments permettant d’accélérer la compétitivité au détriment de l’efficacité et de la qualité.

Le projet de service des sections s’inscrit parfaitement dans l’exécution de ces nombreuses mesures. L’usager est roi et l’agent l’exécutant. Inversons les choses ou plutôt équilibrons-les ! Ni gagnant ni perdant. Que chacun y trouve son compte. Le dialogue social mis en avant par la maire de Paris, FO saisie la perche et fera entendre sa VOIX.