: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: FO DEMANDE UNE AUDIENCE À MADAME ANNE HIDALGO

mardi 8 avril 2014

FO DEMANDE UNE AUDIENCE À MADAME ANNE HIDALGO




(Lettre à Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris)


Madame la maire de Paris,

Le samedi 5 avril 2014, vous avez été élue maire de Paris à la majorité des conseillers de Paris.

À cet égard, il est important de souligner que cette élection se singularise par rapport aux autres.

En effet, depuis Etienne MARCEL, 1er prévôt des marchands de Paris en 1355, du Paris révolutionnaire de 1789, 1830, 1848, 1871 et mai 1968, la capitale a toujours été gérée par des hommes.  

Ainsi, il a fallu attendre le 5 avril 2014 pour qu’enfin une femme soit élue maire de Paris, une première dans l’histoire municipale de la capitale.

Notre organisation vous présente toutes nos félicitations.

Après ce préambule très important, permettez-nous de revenir à votre discours d’investiture au conseil de Paris : deux thèmes, entre autres, ont attiré notre attention : la modernisation des services publics et le dialogue social.

En ce qui concerne la modernisation des services publics, notre syndicat ne peut s’y opposer à condition toutefois que les personnels et les organisations syndicales y soient totalement associés, ce qui n’est pas souvent le cas.

Réformer l’administration, repenser le schéma organisationnel des services, instaurer la polyvalence… tout cela doit se faire dans la concertation et non par un passage en force que nous ne pouvons accepter. Imposer, refuser le dialogue social, faire fi de l’avis des représentants du personnel dans les organismes paritaires ne peuvent mener à terme qu’à des échecs générateurs de conflits.


Notre organisation syndicale majoritaire dans les commissions administratives paritaires (20 sièges) et disposant de 4 sièges au comité technique paritaire prend acte de votre volonté de moderniser les services publics et, à cet effet, souhaite vous soumettre quelques-unes de nos revendications concernant les points suivants:
 
Les montants des régimes indemnitaires de tous les agents relevant de la filière administrative, de la filière soignante et de la filière technique,
Le projet de service des sections,
 Les ratios promus promouvables,
La prime communale et le versement de la nouvelle bonification indiciaire,
Le remboursement de la mutuelle santé,
Les œuvres sociales,
La convergence tarifaire dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes,…

S’agissant du dialogue social, vous conviendrez, Madame la maire de Paris, que notre syndicat est partie prenante. Tout ce qui contribue à l’amélioration des conditions de travail et du pouvoir d’achat des agents, notre organisation syndicale ne peut qu’être pour et nous nous réjouissons d’avance qu’un des éléments majeurs de votre discours porte sur le dialogue social avec les partenaires sociaux.

Par voie de conséquence, et au regard de tous les points évoqués par notre syndicat et dans la continuité de votre prédécesseur qui tout au long de ses deux mandats a continuellement reçu les organisations syndicales, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir nous recevoir afin de trouver des solutions idoines permettant ainsi aux personnels du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris de pouvoir remplir pleinement leurs fonctions sous votre autorité tout en bénéficiant de meilleurs conditions de travail et de compensation pécuniaire à la hauteur des missions supplémentaires demandées.

En vous remerciant,
Je vous assure, Madame la maire de Paris, de ma parfaite considération.