: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: 13ème et 6ème SECTIONS UNE COLLABORATION QUI VA SE GÉNÉRALISER !

jeudi 3 avril 2014

13ème et 6ème SECTIONS UNE COLLABORATION QUI VA SE GÉNÉRALISER !



Le projet de service des sections, de nouveau en marche, l’obstacle des municipales dépassé, rien ne peut plus arrêter le CASVP à moins que d’ici là les agents dans un dernier sursaut manifestent leur réel mécontentement. Une dernière mesure et non des moindres :

le transfert d’activités d’une section à une autre.

RAPPEL : FO est le seul syndicat qui a révélé les dessous du projet de service des sections. Les agents qui ont visionné la vidéo et écouté en voix off les principaux protagonistes dudit projet, ils se sont vite aperçus a postériori que les commentaires, réflexions et argumentaires parlaient de tout sauf de l’essentiel : la mutualisation des 6 premières sections, la fusion des services instructeurs, la polyvalence partielle ou intégrale…

FO, lors d’un de ses nombreux tracts, le 24 octobre 2013 annonçait déjà le transfert d’activités des grandes sections vers les sections de faible taille. Nous y sommes ! FO avait raison malgré les dénégations de la Direction générale.

De quoi s’agit-il ?
Concrètement, la 13ème section va transférer désormais dans un premier temps dans le cadre d’une expérimentation de 6 mois tout ce qui concerne les premières demandes ou le renouvellement des prestations NAVIGO (sans chèque). La 6ème section devra traiter 30 dossier par mois.

La mise en œuvre.
Le coursier de la 13ème section remet les dossiers au secrétariat de la 6ème section. Le responsable du PRH de cette section procède à la répartition des dossiers aux agents instructeurs de la 6ème section.



  Les dossiers sont instruits par le personnel de la 6ème section et les notifications envoyées aux usagers de la 13ème section avec bien évidemment l’en tête du 13ème arrondissement. Un tour de passe-passe bien réfléchi dont sont coupables involontairement les agents et volontairement la Direction Générale. Tout cet artifice honteux pour ne pas recruter. Lamentable, non !

  Conséquence :

  Cette expérimentation si rien ne vient l’endiguer se généralisera à toutes les autres sections avec pour corollaire un plus grande nombre de prestations d’aides sociales facultatives à instruire.

  Le transfert d’activités des sections soumises à des flux de demandes importants vers les sections de faible importance peut paraitre intéressant et anodin à la fois. Ne nous y trompons pas. C’est un leurre et les conséquences à terme, terribles.

  Ces transferts d’activités cachent au fur et mesure de son application des réductions d’effectifs dans les services instructeurs des grandes et petites sections. Et surtout une possibilité pour le CASVP de recruter des agents non sur la base du volontariat sur la future plateforme téléphonique dont l’objectif et l’enjeu sont de réduire encore et encore drastiquement les effectifs.



Aujourd’hui, le projet de service des sections est entièrement finalisé.  
Résultat : plus de travail, plus d’usagers, plus de contraintes, moins d’effectifs, des primes étales voire qui régressent...



FO a dévoilé dans sa globalité le projet de service des sections.

FO a, à maintes reprises, demandé aux agents des sections via une assemblée générale, via une pétition de ne pas rester inertes.
AGENTS DU CASVP, LA BALLE EST DANS NOTRE CAMP.
D’AUTRES MESURES PLUS COERCITIVES SONT LATENTES
MAIS NE DEMANDENT QU’À ÉCLORE !
FAUTE DE COMBAT, LE CASVP POURRA CRIER VICTOIRE.