: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: GEL DE L’AVANCEMENT ET DES PROMOTIONS RÉTROPÉDALAGE DU GOUVERNEMENT

vendredi 14 février 2014

GEL DE L’AVANCEMENT ET DES PROMOTIONS RÉTROPÉDALAGE DU GOUVERNEMENT




La grogne du syndicat Force ouvrière (1er syndicat dans la fonction publique d’État) a fait reculer le Premier ministre. En effet, celui-ci a fermement démenti, hier, les propos du président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, et du ministre de l’éducation nationale Monsieur Peillon,  qui avaient déclaré la veille que le gel de l’avancement des fonctionnaires était étudié par le gouvernement.
Le Premier ministre est monté lui-même au créneau le 13 février 2014 pour démentir l’hypothèse ébauchée dans les rangs de la majorité d’un gel des primes et de l’avancement des fonctionnaires pour contribuer à réduire les dépenses.

FO tient à rappeler au gouvernement que :

  •  Les traitements sont gelés depuis 5 ans,

  •  Les mesures catégorielles (promotions, primes) ont déjà diminué des deux-tiers depuis 2012,

  •    Les suppressions d’effectifs continuent à marche forcée,


Si, à cela, devait s’ajouter le gel des carrières à savoir :

  •      La suppression des promotions

  •       La suppression des réductions d’ancienneté pour changer plus rapidement d’échelon cela accentuerait la perte du pouvoir d’achat des fonctionnaires qui s’élève à 8 % depuis 2010. Par voie de conséquence, le montant des pensions chuterait aussi, la paupérisation guetterait toutes les catégories d’agents.


Il n’y a pas de fonctionnaires privilégiés !

Un agent de catégorie C : indice de départ 330 soit : 1463, 17€ (pour mémoire le SMIC est à 1445,38€).

Un agent de catégorie B : indice de départ 340 soit 1486,32€.

Un agent de catégorie A : indice de départ 404 soit 1615,97€.

Pour FO, cela démontre plus que jamais la nécessité de renforcer l’attractivité de la fonction publique par une refonte et revalorisation de la grille indiciaire.



Même si le Premier ministre vient de démentir les propos de Messieurs Peillon et Le Roux, FO rappelle que bloquer les carrières et les avancements des fonctionnaires à l’heure d’une 5ème année de gel du point d’indice, serait une véritable provocation pour les fonctionnaires. Force ouvrière combattra toutes mesures du gouvernement diminuant encore le pouvoir d’achat ou le déroulement de carrière des fonctionnaires.