: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: POUR UNE REVALORISATION SALARIALE / CONTRE DES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS

vendredi 8 novembre 2013

POUR UNE REVALORISATION SALARIALE / CONTRE DES SUPPRESSIONS D’EMPLOIS



Le vendredi 8 novembre 2013, lors d’une audience avec les organisations syndicales, le CASVP a présenté les nouvelles mesures concernant les nouvelles grilles indiciaires des agents de catégorie C.

60% DES EFFECTIFS AU CASVP

APPARTIENNENT À LA CATÉGORIE C.

 La revalorisation salariale concernera les premiers échelons des agents de catégorie B du premier grade et l’ensemble des fonctionnaires de catégorie C. Ladite revalorisation sera inscrite sur les fiches de paie de février 2014 avec effet rétroactif au 1er janvier.

Lors de cette réunion, notre organisation syndicale a demandé que ces augmentations soient aussi attribuées aux agents contractuels de catégorie C qui sont rémunérés sur un indice de référence des grilles des agents de catégorie C. Une revendication Force ouvrière.

FO EST INQUIETE DES RETOMBÉES FINANCIÈRES.

Notre organisation syndicale a demandé, à juste titre, le coût exact de ces nombreuses revalorisations salariales. Comme à l’accoutumée, le CASVP botte en touche et n’aurait soi-disant pas chiffré ces nouvelles dépenses.



FO n’est pas dupe, la Direction Générale doit contenir coûte que coûte sa masse salariale. En clair, maîtriser ses dépenses en matière de personnel.



Conséquence : le CASVP doit obligatoirement pour rééquilibrer ses dépenses procéder à des nouvelles suppressions d’emplois (ce qui n’a pas été infirmée par l’adjointe au directeur général) nonobstant sa promesse de demander une rallonge budgétaire à la Direction des Finances.



Pour FO, les revalorisations salariales ne doivent aucunement être conditionnées à des suppressions de postes.

UNE BAISSE DES DÉPENSES D’INVESTISSEMENT :

DES RECRUTEMENTS DE FONCTIONNAIRES EN PLUS.