: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: JOUR DE CARENCE ENCORE UN PETIT EFFORT !

mardi 10 avril 2012

JOUR DE CARENCE ENCORE UN PETIT EFFORT !

Rappel : À la recherche d’économies budgétaires et voulant ralentir la progression des arrêts de maladie, le gouvernement a décidé d’instaurer une journée de carence pour tous les fonctionnaires.

Les jours de carence devraient rapporter 220 millions d’Euros.

- À ce titre, les députés de la majorité ont voté le mercredi 15 février 2012 l’instauration d’une journée de carence pour les fonctionnaires lors d’un arrêt de maladie, dans le cadre de l’examen du budget 2012.

- Les réactions syndicales ont été vives. Pour FO, cela constitue une provocation.

- À cet effet, une pétition nationale diligentée par notre syndicat intitulée « NON au jour de carence » a été immédiatement mise en ligne, dès le vote de ladite journée, sur le blog de la confédération Force ouvrière.

Quelques courageux : d’aucunes collectivités ont informé leurs agents qu’elles n’appliqueraient pas le jour de carence notamment les villes de Choisy le Roi, Ivry sur Seine, et les collectivités de la région Limousin etc.

- Une possible imitation. À voir.


 En attendant, quelques changement notables sans que pour autant le jour de carence soit proscrit définitivement  par la Mairie de Paris.

La Mairie de Paris via la direction des ressources humaines nous fait part de trois mesures qui, pour l’instant, ne permettent pas l’application de la journée de carence.

- La circulaire d’application signée fin février 2012 mais qui n’est toujours pas publiée au journal officiel à la date du 6 mars. Non publiée / non appliquée

- La mise en œuvre de cette disposition nécessite après la publication de la circulaire des modifications importantes dans le système informatique qui prendront deux à trois mois.

- Selon la DRH de la ville de Paris, le jour de carence ne pourrait être mis en œuvre à titre rétroactif. Ce serait toujours cela de gagné !

Restons prudent et attendons la suite !

Encore un petit effort  Monsieur le Maire de Paris !

Vos collègues édiles ou autres ont déjà pris toutes leurs responsabilités en refusant d’appliquer la journée de carence.