: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: UN NOUVEAU CORPS : RÉDACTEUR FO S’ADRESSE À LA MAIRE DE PARIS

jeudi 19 janvier 2017

UN NOUVEAU CORPS : RÉDACTEUR FO S’ADRESSE À LA MAIRE DE PARIS




Madame la maire de Paris,

Le 11 janvier 2017, dans le cadre du dialogue social, une délégation Force ouvrière  a été reçue par la Directrice générale du CAS-VP. Au cours de la discussion, nous avons abordé nombre de sujets, entre autres, la fusion des secrétaires administratifs et des secrétaires médicaux et sociaux. Un terme et une phrase ont été lâchés «  Rédacteur et ce projet est à l’étude actuellement à la mairie de Paris ». Très vite, nous en avons conclu honnêtement qu’il s’agissait de la création d’un nouveau corps de rédacteur alliant les SA et SMS.

Le 16 janvier 2017, au même titre, une délégation FO a été reçue par la Sous-direction des interventions sociales qui a autorité sur les directrices et directeurs des 20 sections locales d'arrondissements. Nous avons de nouveau posé la question sur cette fusion et la SDIS a confirmé nos propos en y ajoutant aussi que ce « serait très bénéfique pour les SMS ».

Madame la maire de Paris, une mise au point est nécessaire dans la mesure où la Directrice générale a informé par mail les autres organisations syndicales du CAS-VP en démentant nous avoir donné cette information. FO campe sur ses positions et maintient sa version des faits. Comment pourrait-on utiliser ce mot-clé de Rédacteur si cela ne nous avait pas été suggéré involontairement, je le conçois.

Pour FO, la création de ce nouveau corps ex nihilo de rédacteur n’est pas infondée maintenant que l’on s’approprie ce terme et il s’inscrit parfaitement dans le nouveau statut de Paris qui sera entériné prochainement à l’Assemblée nationale qui tranche en dernier ressort.

Toutefois, un rappel historique des faits semble nécessaire.

De tous temps, la ville de Paris a été rebelle au pouvoir central et son statut de capitale l’a quelque peu différenciée des autres communes de France.

Cette marginalisation statutaire et juridique a pris fin via le statut du 31 décembre 1975 en instituant l’élection au suffrage universel du maire de Paris.

 En outre, en application de la loi du 2 mars 1982, le maire de Paris est l’exécutif de deux collectivités, la commune de Paris et le Département de Paris.

La réforme du statut de Paris implique trois grands objectifs :

-                     Dès le 1er janvier 2019, la fusion des deux collectivités, la commune et le département de Paris, en une seule collectivité à statut particulier et un seul budget,
-                     La création d’un nouveau secteur réunissant les quatre premiers arrondissements de la capitale,
-                     Dès le 1er janvier 2018, le transfert des agents de la préfecture de police, du contrôle du stationnement et de la gestion des fourrières… au sein de l’administration parisienne.   

Ainsi, la ville de Paris qui constituera une seule entité communale et dotée d’un budget unique s’alignera parfaitement sur les autres collectivités locales. C’est pourquoi, il est tout à fait plausible de créer un nouveau corps de rédacteur en lieu et place des SA et SMS, un corps qui existe déjà dans la fonction publique territoriale et dont sont issus les 50 000 fonctionnaires des administrations parisiennes.

Pour toutes ces raisons, j’ai l’honneur de vous demander si vous envisagez la création d’un nouveau corps de Rédacteur dont plus de 800 agents au CAS-VP sont concernés, en majorité au service du public et dans un contexte de mutualisations et de mise en place de guichets uniques.

En vous remerciant,

Je vous assure, Madame la maire de Paris, de ma parfaite considération.