: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: GESTION DES FLUX D’ACCUEIL UN GRAND « BIG BROTHER »

jeudi 24 novembre 2016

GESTION DES FLUX D’ACCUEIL UN GRAND « BIG BROTHER »





Le nouvel outil de gestion des flux d’accueil qui doit être mis en place dès le 1er janvier 2017 aux accueils généraux des sections et PSA ainsi que dans les services instructeurs fera l’objet d’une expérimentation à la 13ème section, au SSP du 13ème et à la PSA Gauthey.

DE QUOI S’AGIT-IL ?
 Tout simplement de recenser des informations utiles et nécessaires sur les usagers qui se rendent dans les sections, SSP et PSA. Les accueils généraux et les services instructeurs (Famille, Solidarité, Personnes âgées/personnes handicapées) sont habilités et conçus de telle manière que les statistiques prises en temps réel pourront refléter une certaine réalité.

L’OBJECTIF DE CE NOUVEL OUTIL

Une grande photographie, un grand focus, un grand zoom grandeur nature sur le nombre d’usagers qui se rendent dans les sections, SSP et PSA. Qui sont-ils ? Que sollicitent-ils ? Quels sont leurs souhaits, leurs démarches, pour quelles raisons viennent-ils ?  Attendent-ils longtemps, qu’ils soient sur rendez-vous ou sans rendez-vous ? Quelles sont les sections, les SSP et les PSA qui reçoivent le plus, vite et bien. Etc,….  
                   
COMMENTAIRE FO

Ce nouvel outil de gestion des flux d’accueil vient s’ajouter à une longue liste d’outils de contrôle aussi performants, POUPI, PIAF, ISIS, GÉODES, SAAD, Immo… et apportera sans aucun doute des statistiques plus affinées qui permettront à terme des solutions radicales.

Le résultat final de cette nouvelle mise en place de ce nouvel outil, qu’il faut prendre très au sérieux, c’est pour les années futures un redécoupage des sections déjà bien entamé, la création de territoires (une addition de sections) et in fine des réductions  d’effectifs et son corollaire des redéploiements.

Le CASVP ne recrutera aucun agent supplémentaire. Attendre de nouvelles affectations relèvent désormais d’une époque révolue. Ce constat ainsi établi, le CASVP prend en compte ces nouvelles données qui passent obligatoirement par une autre organisation du travail, une autre organisation des services.

Conséquence : ces dernières années, le CASVP a déjà procédé à de nombreuses modifications via les mutualisations de sections, la fusion des services et cerise sur le gâteau multiplie les outils de contrôle lui permettant ainsi de réduire les effectifs et de pouvoir ensuite redéployer.
                           
La réorganisation des services implique un nouveau schéma organisationnel de travail, donc des adaptations et formations successives pour les agents du CASVP qui font face à une population parisienne de plus en plus précarisée et subséquemment une montée en puissance des demandes d’aides sociales facultatives et légales avec des effectifs constants. Une situation qui ne peut perdurer.

La mairie de Paris est consciente de tous ces bouleversements et anticipe sur des problèmes d’impacts en matière de santé et de risques psycho-sociaux. La mairie de Paris prend les devants mais les solutions mises en avant ne pourront jamais se substituer à un renforcement des effectifs. Écouter, dialoguer, prendre en considération les doléances des agents sans recrutement nécessaire, tout cela malheureusement est voué à l’échec.

UNE PRISE DE CONSCIENCE EST NÉCESSAIRE

NE RESTONS PLUS VÉLLÉITAIRE !
(Voir document de la gestion des flux d’accueil en ligne)