: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: ANIMATEURS UN DÉBOUCHÉ EN "CATÉGORIE B"

jeudi 22 septembre 2016

ANIMATEURS UN DÉBOUCHÉ EN "CATÉGORIE B"




Par courrier en date du 30 août 2016, Force ouvrière du CASVP est intervenue auprès de la direction générale pour demander l’ouverture d’un débouché en catégorie B pour les animateurs.

Le CASVP a entendu notre revendication et envisage de créer un concours pour recruter des animateurs en catégorie B.

Une réunion avec la direction générale est prévue au mois de novembre 2016 en présence des organisations syndicales.

Lors de cette réunion, FO présentera ou réitèrera ses revendications qui sont les suivantes :

- La création d’une filière animation au CASVP de catégorie C et B ;

- L’intégration directe en catégorie B des agents titulaires du diplôme BPJEPS ;

- Des formations dispensées par le CASVP pour préparer au diplôme BPJEPS.

FO veillera scrupuleusement à ce que toutes nos revendications se traduisent par des mesures concrètes.

Courrier adressé  le 30 aout 2016 à la Direction générale


Madame la Directrice Générale,

Le CAS-VP a renouvelé les conventions tripartites avec l’État et le Département de Paris afin d’accueillir des personnes âgées dans les EHPAD Anselme Payen, Hérold, Harmonie et François 1er.

 Lesdites conventions définissent notamment les conditions de fonctionnement de l’établissement tant au plan financier qu’à celui de la qualité de la prise en charge des personnes et des soins qui sont prodigués à ces dernières, en accordant une attention particulière au niveau de formation du personnel.

 Ainsi, pour l’ensemble de ces EHPAD,  il a été convenu de garantir la présence d’un animateur salarié détenteur d’un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) ou d’un diplôme équivalent de niveau IV.
  
Or, il apparait que l'inscription au concours d'adjoint administratif spécialité animation est subordonnée à la production du brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) ou du brevet d'animation socio-éducative (BASE).

Dès lors, il apparait que le CAS-VP doit s’engager à recruter du personnel diplômé d’état détenteur du BPJEPS et par conséquent ouvrir un concours d’animateur (catégorie B).

Pour cette raison, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir d’une part étudier la création d’une filière animation au sein du centre d’action sociale de la Ville de Paris et d’autre part créer un concours d’animateur (catégorie B).

Je vous prie d’agréer, Madame la Directrice Générale, l’assurance de mes salutations distinguées.