: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: APPELS TELEPHONIQUES EN PROVINCE POUR TOUS ! FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE

jeudi 28 juillet 2016

APPELS TELEPHONIQUES EN PROVINCE POUR TOUS ! FO INTERPELLE LA DIRECTION GÉNÉRALE



Lettre ouverte à la direction générale

             
Madame la Directrice générale,



Au centre d’Action Sociale de la Ville de Paris, 85% des agents sont en étroite relation avec le public.



De plus, l’instruction des dossiers, le suivi des dossiers et le service rendu aux Parisiennes et aux Parisiens nécessitent l’apport d’un matériel technologique adapté aux situations diverses et variées.



 Ainsi, le CASVP met en place depuis quelques années une nouvelle organisation de travail très différente de celle instituée par le passé avec pour corollaire une polyvalence intraservice, interservices et intersections sans pour autant conférer les outils adéquats et utiles pour accomplir ces nombreuses missions.



Un paradoxe subsiste : les agents du CASVP vont peu à peu ne plus pouvoir joindre la province via leur téléphone professionnel. Conséquence : ils devront demander à chaque fois à leurs chefs de service respectifs de téléphoner à leur place pour joindre ladite province. Une perte de temps doublée d’un archaïsme aux antipodes du nouveau schéma organisationnel mis en œuvre depuis 2011.



Par ailleurs, le deux poids, deux mesures s’installe définitivement puisqu’on attribue d’un côté un Mobil avec pour paramètre la 4G aux directeurs locaux et de l’autre une suppression pure et simple des appels nationaux aux personnels. Seraient-ils encore une fois les laissés-pour-compte ou les victimes d’une politique comptable ?



 Dans ces conditions, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir permettre à tous les agents du CASVP de disposer encore des appels nationaux en conformité avec la modernisation des services publics tant vantée par le CASVP  depuis quelques années. Autres temps, autres mœurs.

                       
 Je vous assure, Madame la Directrice générale, de ma parfaite considération.