: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: EHPAD « LE CÈDRE BLEU » CONTINUONS LE COMBAT !

vendredi 3 avril 2015

EHPAD « LE CÈDRE BLEU » CONTINUONS LE COMBAT !



Ce jour, un article du quotidien « le Parisien » relate de manière concise et claire les préoccupations et les inquiétudes des agents et des résidents de l’EHPAD « Le Cèdre bleu » sis à SARCELLES. L’intersyndicale FO CGT UNSA et UCP sont unis contre la fermeture de cet établissement.

Le représentant des familles des résidents Monsieur Alain DESREUMAUX déclarait lors de l’audience du 2 avril 2015 en présence du représentant de l’exécutif parisien et la direction générale du CASVP cette phrase lourde de sens et de conséquences : « 30% des résidents transférés dans un autre EHPAD décèdent sur une période d’un an ».

TRISTE CONSTAT ET TRISTE RÉALITÉ !


La maire de Paris doit statuer dans 15 jours sur le maintien des 175 emplois publics ou sur la diminution des effectifs ou in fine sur la fermeture définitive de cet établissement. En somme sur les trois scénarios ! Le premier est notre priorité totale.

Par ailleurs, le CASVP nous informe lors des deux audiences d’un air contrit qu’il a eu tort en somme d’avoir ouvert deux autres EHPAD dans les 14ème et 15ème arrondissement de la capitale ne sachant pas à l’avance les dures réalités auxquelles il sera confronté. Comment peux- t-on croire à de telles fadaises !

La réalité est plutôt celle-ci : le CASVP applique la politique dite « opération à tiroirs ». Cela consiste à ouvrir des EHPAD et ensuite procéder à des redéploiements. Résultat : des gains financiers énormes pour résorber les déficits nés de la convergence tarifaire et diminuer les effectifs.

 Heureusement que les personnels et les syndicats sont là pour freiner cette spirale de logique comptable en refusant ces méthodes arbitraires aux antipodes du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion et du Nouveau Paris solidaire mis en avant sur toutes les brochures éditées par la mairie de Paris.

NON, À LA FERMETURE DE SARCELLES, OUI, AU MAINTIEN DES 175 EMPLOIS PUBLICS,
TEL EST LE CREDO JUSQU’AU-BOUTISTE DE L’INTERSYNDICALE.