: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: RÉFORME DES CORRESPONDANTS INFORMATIQUES

vendredi 6 mars 2015

RÉFORME DES CORRESPONDANTS INFORMATIQUES



Ce jour, les organisations syndicales FO, CGT et UNSA ont été conviées à une réunion préparatoire au comité technique sur les points suivants :
Réforme des correspondants informatiques
Charte d’utilisation de l’informatique et de la téléphonie.

Actuellement, les correspondants informatiques au nombre de 53 interviennent sur 3500 postes de travail (ordinateurs). Sur les 53 CI, 13 CI travaillent à temps plein et 40 à temps partiel (10% à 30% de leur travail est consacré au métier de CI.

                 L’AVENIR DES CORRESPONDANTS INFORMATIQUES
    20 correspondants informatiques seront rattachés au SOI soit à St Martin soit à Pixérécourt. Un seul site centralisateur est prévu mais aucune date n’est encore fixée.

     Les autres correspondants informatiques qui interviennent sur les sections, les PSA… seront redéployés sur des services instructeurs ou supports ou autres et nombre d’entre eux perdront le bénéfice de la NBI s’ils sont affectés sur des services qui ne reçoivent pas le public.

    18 agents ont fait acte de candidature pour être CI à temps complet et seuls 16 agents seront retenus dans la mesure où les 4 agents actuellement aux services centraux sont rattachés d’office au SOI sans candidater.

    Les 20 agents qui seront définitivement nommés au SOI à temps complet interviendront à hauteur de 70% pour le règlement de problèmes à distance et 30% pour des visites ou intervention sur site. Des permanences seront ouvertes chaque semaine sur un site différent pour traiter en première instance toutes les demandes non urgentes. Des procédures en parallèle seront mises en place pour des interventions à caractère urgent.
                       
Par ailleurs, les CI en fonctions dans les EHPAD ne seront pas rattachés au SOI mais bénéficieront d’une formation plus approfondie et conserveront le bénéfice de la NBI notamment ceux de CACHAN, BONDY, VILLERS COTTERÊTS…

                                        COMMENTAIRE FO

Le 12 juin 2013, le syndicat Force ouvrière a opposé une fin de non-recevoir au projet de réforme du SOI en alléguant le manque de précisions et de garanties offertes aux personnels concernés.

             ENCORE AUJOURD’HUI, FO RESTE SUR SA FAIM

Quelles seront les perspectives de carrières des 5 agents techniciens supérieurs à temps complet alors que leurs homologues à la ville de Paris ont un débouché en catégorie A (ingénieur en informatique) ?

S’agissant des agents de catégorie C retenus en qualité de CI, (adjoints administratifs en majorité), la possibilité de pouvoir accéder au grade de technicien supérieur ne se fera que via un concours et non un examen professionnel. Le CASVP privilégie la première option alors que l’examen professionnel rencontre un vif consensus de toutes les organisations syndicales présentes.

Quant au versement actuel de la prime informatique à certains agents du SOI, ledit versement n’est pas sûr d’être pérennisé à l’issue de cette réforme.

Pour résumer : la réforme du service du SOI en général et des correspondants informatiques en particulier se concrétise par une baisse des effectifs, une annulation du bénéfice de la NBI, de la prime informatique et un redéploiement en masse des autres CI à temps partiel dont le savoir-faire, le dévouement et les services rendus depuis de très nombreuses années passent par pertes et profites au nom d’une logique comptable détestable.

Enfin, s’agissant du second point, la Charte d’utilisation de l’informatique et de la téléphonie sera soumise aux agents des établissements du CASVP et paraphée en ligne.