: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LES PROJETS GRANDIOSES DE LA MAIRE DE PARIS

mardi 4 novembre 2014

LES PROJETS GRANDIOSES DE LA MAIRE DE PARIS



Dans le journal « le Monde » daté du mardi 4 novembre 2014, la maire de Paris prévoit des projets pour 23 sites dans le cadre de l’opération « Réinventer Paris » qui couvre une surface de près de 150 000 m2.

Une première parisienne et même mondiale selon ses initiateurs et ces sites bien ciblés seront soumis à un appel d’offres, en somme à l’ouverture d’un concours ouvert aux candidats du monde entier.

 Paris est une ville très riche et plus personne ne mettra en doute cette allégation. Nonobstant cette richesse qui dépasse toutes les limites de l’entendement, la Ville de Paris réduit ses budgets et notamment ceux qui relèvent des dépenses de fonctionnement (recrutement de fonctionnaires, primes…).

Paris limite le nombre de ses fonctionnaires. Pour cela, un nouveau schéma organisationnel est mis en place dans les sections, le SAAD et bientôt dans les EHPAD, dans les SSIAD, dans les SSDP, les PSA, … dont le seul but est de réduire le nombre d’agents et de diminuer les coûts.

Les fonctionnaires de la ville de Paris et du CASVP pourraient à la rigueur le comprendre dans un contexte d’austérité et de partage de la solidarité.

OR, LA RÉALITÉ EST TOUT AUTRE. L’ARGENT EST LÀ MAIS POUR LES AUTRES.

 Explications : La ville de Paris va s’embellir, se transformer, innover, concurrencer les autres mégapoles, se renforcer mais en oubliant complètement ses agents (50 000) qui sans eux aucun service minime soit-il ne peut fonctionner correctement.

 Les dépenses d’investissement ont quadruplé quand celles reposant sur le fonctionnement n’ont fait qu’amplement diminuer. Le discours larmoyant tel que « les caisses sont vides » devient de fait inaudible par les agents de la ville de Paris et du CASVP face aux projets grandioses de la maire de Paris dans les prochaines années.

Face à ces dépenses somptuaires en matière d’architecture, la maire de Paris doit cesser de nous asséner des contre-vérités telles qu’il manque 400 millions d’euros pour boucler le budget 2015 alors que l’on envisage des constructions et des rénovations de bâtiments et d’immeubles dont le coût sera exorbitant.

 Stoppons ensemble ces mutualisations, ces fusions, ces transferts de missions de la DASES au CASVP, cette polyvalence partielle ou intégrale par un vote massif en faveur de FO le jeudi 4 décembre 2014 qui s’est prononcée à plusieurs reprises contre ces dérives.

Enfin, s’agissant des dépenses d’investissement, malheureusement notre marge de manœuvre est réduite. Faire cesser ces nouvelles organisations de service ou en devenir, nous pouvons le faire via le comité technique. Faites-nous confiance pour défendre nos conditions de travail.