: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LE PROJET DE SERVICE DES SECTIONS NON À LA TERRITORIALISATION !

jeudi 3 juillet 2014

LE PROJET DE SERVICE DES SECTIONS NON À LA TERRITORIALISATION !



Le jeudi 3 juillet 2014, la Direction générale a réuni les organisations syndicales concernant le projet de service des sections.  Rien d’innovant nous a été apporté, quelques banalités mais le fond est resté dans les tiroirs mais pas pour FO.



 Le projet de service des sections est finalisé depuis longtemps mais pour la forme le CASVP invite les syndicats. Ce projet s’inscrit dans un autre plus vaste qui s’appelle la « territorialisation. »


Un rappel pour bien comprendre le projet de service des sections et ses conséquences sur les conditions de travail des agents et notamment sur les différents outils (GEODES, ISIS, PIAF…) qui permettront à terme un regroupement des services administratifs et sociaux.

      Le vote au CTP des organisations syndicales

  Souvenons- nous : au comité technique paritaire du 6  décembre 2011 les organisations syndicales présentes doivent donner leur avis sur le projet de direction commune aux sections 1/4 2/3 5/6 et sur les divers remplacements entre ces sections, (coursier, régie caisse, accueil du public…) FO et CGT ont voté contre, l’UNSA s’est abstenue. Lors de ce CTP, le CASVP avait tout naturellement annoncé avec un certain aplomb qu’il n’y aurait aucune autre mutualisation. Aujourd’hui, force est de constater qu’il a menti ! 9/10 et bientôt 15/7 et 8/16.

Le regroupement des services instructeurs et services sociaux
Le projet de service des sections constitue un embryon d’un projet plus vaste : le regroupement des services instructeurs et sociaux. Nombre de sections sont mutualisées 1/4 2/3 5/6 9/10 et prochainement 7/15 et 8/16. Seront épargnées les autres sections restantes du fait de leur densité géographique importante (17ème , 18ème , 19ème , 20ème sections). 

Le projet de Madame Claire BRISSET ex-médiatrice de la ville de Paris est de regrouper des arrondissements sur un seul territoire, appelée plus communément la territorialisation. À cet égard, la mutualisation des 9ème et 10ème sections est en quelque sorte l’exemple dominant pour la suite d’autres opérations de regroupement.

      La territorialisation est en marche !
Le directeur général du CASVP rencontre les agents de la 9ème section le lundi 23 juin 2014 et leur annonce tout de go la mutualisation des services locaux des ressources humaines et des services « gestion » des deux sections en leur précisant que les services instructeurs ne sont pas concernés. Normal, il ne faut pas effrayer ! 



L’opération du 9ème est calquée sur celle du 10ème avec un discours similaire sans que pour autant les agents des deux sections aient pu poser la moindre question. Le Directeur général parle, les agents exécutent. Nous sommes au CASVP et cela s’appelle le dialogue social !


le CASVP annonce ainsi que les mutualisations des sections sont terminées et que la fusion des services supports de ces deux sections se fera au fil de l’eau. Pour FO, comment prendre comme argent comptant les propos du CASVP alors que d’autres mutualisations sont en cours. Croire aux allégations du CASVP, c’est se nourrir de chimères et surtout, plus grave encore, c’est tromper les agents. 

Les arrondissements du centre se regroupent

en un seul et même territoire

                   Les services sociaux des 1er 2ème 3ème 4ème 9ème et 10ème sections (désectorisés) et les services instructeurs constitueront à terme un grand ensemble sur un seul territoire ( 260 182 habitants pour ces six arrondissements). Autrement dit, l’instauration d’un grand pôle (enfance, personnes âgées, personnes handicapées). La ville de Paris tant qu’elle peut le faire fera travailler sur un seul site les services sociaux (SSDP) et les services instructeurs dans le cadre d’une fusion CASVP/DASES. Le CASVP se garde bien de vous le révéler de peur d’un conflit immense.
                   FO ne peut être d’accord sur ce projet de territorialisation et de polycompétence. De plus, s’y ajoute, la gestion électronique des documents entre services (GEODES), un outil performant qui consiste pour l’agent à scanner toutes les pièces justificatives d’une demande qui pourra être instruite dans n’importe quelle section. Conséquence : des suppressions d’effectifs en cascade.
                  
                   Le projet de service des sections qui s’inscrit dans un grand projet de territorialisation est inséparable d’une réduction drastique des effectifs.
                   Au prochain CTP d’octobre 2014, FO qui détient quatre sièges votera contre. Notre vote sera identique à celui du 6 décembre 2011 .
ACCEPTER DES AMÉNAGEMENTS, ACCEPTER QUELQUES MESURES SUPERFICIELLES SANS TOUCHER LE FOND DU PROJET, C’EST FAIRE LE JEU DU CASVP ET ALLER À L’ENCONTRE DES INTÉRÊTS ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES AGENTS.

POUR QUE DEMAIN, D’AUTRES PROJETS DE MÊME ACABIT SOIENT CONTRÉS AVEC LA PLUS GRANDE VIGUEUR, DONNEZ NOUS LES MOYENS  EN VOTANT MASSIVEMENT FO LE 4 DÉCEMBRE 2014.