: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: PLATEFORME TÉLÉPHONIQUE ACTÉE FO EXIGE DES EXCUSES !

jeudi 23 janvier 2014

PLATEFORME TÉLÉPHONIQUE ACTÉE FO EXIGE DES EXCUSES !



Rappel : le Directeur général du CASVP via un flash Info du jeudi 24 octobre 2013 remettait en cause avec une très grande célérité le contenu de notre tract du 22 octobre 2013 s’agissant de la création d’une plateforme téléphonique assortie de téléconseiller(e)s. (voir pièce jointe).        

Aujourd’hui la plateforme va exister
et les téléconseiller(e)s aussi !

Lors d’une réunion récente, la SDIS a confirmé la création d’une plateforme téléphonique et l’affectation de téléconseiller(e)s. Ladite plateforme se situera dans un local de 240 m2 dans Paris composée de 30 à 40 agents et sous l’autorité d’un agent de catégorie A.

L’objectif de la plateforme téléphonique.
Il s’agira d’un grand standard, en somme un vrai centre de renseignements. Les futurs téléconseiller(e)s auront pour mission d’informer, et d’orienter les usagers. De plus, ils auront pour tâche de suivre les dossiers sur PIAF et de répondre aux usagers sur tout ce qui a trait à leurs demandes.

L’enjeu de cette plateforme.
La plateforme  a pour objectif de diminuer les transferts du standard vers les services instructeurs qui représentent au moins 73% des appels téléphoniques. Ainsi, selon la SDIS, le temps passé au téléphone par les agents instructeurs sera divisé par 2,5. Il est vrai que la SDIS est très compétente en matière de statistiques eu égard au nombre de fiches à remplir demandées aux responsables de services. FO l’avait dénoncé mais le CASVP comme à l’accoutumée niait effrontément.


La cerise sur le gâteau

  • Pour recruter au sein de cette plateforme téléphonique, le CASVP précise, lors de cette réunion, que les affectations se feront uniquement sur la base du volontariat. En outre, pas de création de postes, donc, des redéploiements en perspective sont à prévoir à coup sûr ! FO l’avait annoncé et dénoncé et le CASVP comme d’habitude démentait.
  •  La plateforme téléphonique doit permettre de diminuer les effectifs dans les sections et d’instaurer au plus vite une polyvalence intégrale pour recevoir un plus grand nombre d’usagers dans un contexte à terme d’un aménagement en open space. Somme toute, l’instauration de guichets uniques.
  • Enfin, actuellement, la SDIS vend son projet de service dans les sections auprès des responsables de service. Une tournée de grande communication à débuté pour faire comprendre le bien fondé de ce projet dont la pierre angulaire est la polyvalence absolue dans les services instructeurs.


Agents du CASVP, ne soyez pas dupes.

Le projet de service, ce n’est que du travail en plus sans aucune contrepartie pécuniaire.

Hier, le CASVP niait la création d’une plateforme téléphonique, aujourd’hui, il en fait ouvertement la publicité devant des agents médusés face à une telle volte-face.

La politique du CASVP, c’est aucune création de postes, mais uniquement des redéploiements.

FO l’a dénoncé à plusieurs reprises, les faits encore une fois nous donnent raison.