: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: LE PROJET DE SERVICE DES SECTIONS FO MAINTIENT COÛTE QUE COÛTE SES INFORMATIONS

jeudi 14 novembre 2013

LE PROJET DE SERVICE DES SECTIONS FO MAINTIENT COÛTE QUE COÛTE SES INFORMATIONS



Le mercredi 13 novembre 2013, les organisations syndicales ont été conviées à une réunion qui a pour ordre du jour : le projet de service des sections.
FO maintient contre
vents et marées ses informations.
Une plateforme téléphonique verra bien le jour comme il avait été dit à nombre d’agents (une vingtaine au total) lors de réunions avec la SDIS. FO n’a pas inventée le métier de télé-conseillers et ses différentes missions. (Tract du 22 octobre 2013).

FO maintient la fusion des services instructeurs (polyvalence intégrale des sections de 1 à 8 et polyvalence partielle des 9, 12, 14, 15, 16, et 17ème).

FO maintient la création d’un guichet unique d’accueil dans nombre de sections.  Autrement dit, la suppression à terme des 1er et 2ème niveau avec pour conséquence des redéploiements dans les autres services. Le CASVP n’infirme pas notre information quant à la création dudit guichet.

FO maintient que le logiciel « POUPI » sera généralisé sur les autres sections (tract du 3 octobre 2013). Le CASVP ne dément pas notre information. Le rôle de POUPI est de contrôler le nombre exact d’usagers reçus par les services instructeurs et le temps mis pour l’instruction des dossiers. Objectif : des statistiques encore plus performantes en vue de réductions d’effectifs. In fine, le recrutement d’agents supplémentaires se fera uniquement au cas par cas (dixit le Directeur général lors d’un conseil d’administration).

FO maintient toutes ses informations. La polyvalence a été planifiée depuis longtemps (en 2005) par le passage en polyvalence globale des 4 et 6ème sections et partielle des 7 et 10ème sections.


LES JEUX SONT FAITS !
Un peu de théâtre : on convoque les agents des sections, tous grades confondus, alors que le plan, les chapitres du programme et le contenu ont déjà été élaborés en amont par les élus Parisiens. Un travail de dialogue social, de démarche participative, d’écoute attentive, de réunions sont simplement des instruments de communication alors que les grands axes de ce projet sont finalisés.

QUELQUES MESURES SUPPLÉMENTAIRES QUI N’APPARAISSENT PAS DANS LE PROJET INITIAL.
  La création d’un portail Internet pour permettre à l’usager de pouvoir via Internet déposer son dossier, en connaître le suivi et enfin renouveler sa demande. Conséquence : des réductions d’effectifs à terme. Ce projet de portail d’Internet ne devrait théoriquement se mettre en place que d’ici à trois ans.
La création d’une plateforme téléphonique sans que pour l’instant le CASVP puisse nous dire où situera t-elle ? Sera t–elle composée de combien d’agents ? Quels seront les personnels affectés ? Des agents des concours ou procédera t-on à des redéploiements. Des questions sans réponse.
La création d’un kit d’accompagnement (pack de formation, tutorat, coaching individuel et collectif. FO l’avait déjà mentionnée dans un tract en date du 24 octobre 2013 et non démenti à ce jour.

FO VOUS APPORTE DES PREUVES DE NOS ALLÉGATIONS.
LE PROJET DE SERVICE DES SECTIONS
EST FINALISÉ DEPUIS 2005.
FO VOUS COMMUNIQUE QUELQUES EXTRAITS
DU PLAN STRATÉGIQUE D’ACTION 2011-2014.
(Toutes les mesures concernant la polyvalence des sections sont déjà planifiées depuis 2005). Idem pour la labellisation QUALIPARIS(2009) et la Territorialisation (2010).
(Voir les trois pièces jointes).

QUI A OSÉ DIRE QUE FO RACONTE
DES MENSONGES : LE CASVP.
CALOMNIEZ, CALOMNIEZ,
IL EN RESTERA TOUJOURS QUELQUE CHOSE.
FO PAR LE BIAIS DE CES NOUVELLES INFORMATIONS CONFIRME
LE BIEN-FONDÉ DE SES ANALYSES.
N’EN DÉPLAISE AU CASVP !