: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: PROJET DE SERVICE (SDIS) SLRH ET GESTION TOUCHÉS DE PLEIN FOUET !

mardi 16 juillet 2013

PROJET DE SERVICE (SDIS) SLRH ET GESTION TOUCHÉS DE PLEIN FOUET !



SLRH
À partir de différents dysfonctionnements au sein des SLRH (organisation, systèmes informatiques, effectifs et pratiques) les animateurs et membres du groupe de travail ont recensé 2 pistes d’évolution :



1er scénario

  •             Poursuivre les rapprochements de SLRH de petite taille
  •    Solidarité intersection
  •          Télé travail
  •        Externaliser, centraliser, délocaliser certaines missions
  •       Mutualiser certaines missions


2ème scénario

  •            Augmenter l’activité des petits SLRH en lui confiant la gestion  centralisée d’une mission
  •         Regrouper certaines missions au sein d’une plateforme spécialisée
  •      Recentrer des missions spécifiques dont la lourdeur et la rareté posent difficultés.
  •         Transférer la gestion des loisirs à l’AGOSPAP.



Service Gestion (Suivi des travaux et gestion du patrimoine)

À partir de différents dysfonctionnements au sein de ces services (organisation, systèmes informatiques, effectifs, pratiques et compétences) les animateurs et membres du groupe de travail ont recensés 3 pistes d’évolution :



1er scénario

Ce scénario ne remet pas en cause la géographie des services, elle privilégie la proximité et son axe fort est la spécialisation de référents au sein de chaque service gestion

2ème scénario

Ce deuxième scénario propose un périmètre différent de l’arrondissement pour envisager des plateformes regroupant plusieurs établissements. Cette hypothèse permet de rationaliser les moyens.

3ème scénario

Ce scénario se veut « plus ambitieux » en rassemblant sur une plateforme plusieurs corps de métiers (ouvriers et administratifs).




Service Gestion (Facturation)
Lors de séances précédentes, des dysfonctionnements relatifs à cette mission ont fait l’objet d’une analyse (organisation, systèmes informatiques, effectifs et pratiques/compétences).
À partir de ce recensement 3 pistes d’évolution ont été recensées :

1er scénario
Ce scénario ne remet pas en cause la géographie des services, elle privilégie la proximité et son axe fort et la spécialisation de référents au sein de chaque service gestion.
2ème scénario
Ce scénario propose une séparation de la facture d’aide à domicile d’avec le reste des prestations SAD en proposant une délocalisation de celle-ci.
3ème scénario
Ce dernier scénario se veut « plus ambitieux » d’après le groupe de travail en rassemblant sur une plateforme la totalité de la gestion de la facturation. À ce scénario, pourrait être couplé le suivi des recettes voire aller jusqu’au suivi des impayés.

COMMENTAIRE FO
La mutualisation ou le regroupement des services est bel et bien acté lors des réunions du 14 et du 29 mai 2013 à la 11ème section s’agissant des services supports en présence du Sous-directeur des Interventions Sociales et des directeurs locaux.

Que faut-il retenir ! Des rapprochements de service et la création de plateformes à l’instar de ce qui a été fait pour le SAAD. Nombre de missions effectuées par les services locaux des ressources humaines et les services compta appelés dorénavant « les services supports » seront associés dans le cadre d’une plateforme. En clair, une plateforme regroupant des missions relevant des SLRH ou compta pour l’ensemble des vingt sections. Conséquence : des redéploiements à terme.

Le CASVP ne se cache plus depuis que le syndicat FO a découvert ses desseins de regroupement des services pour rationaliser les moyens. Il nie le concept de mutualisation, joue avec la sémantique mais au final applique cette mesure qu’il décrit précisément lors des réunions et des relevés de décisions.

Désormais, les agents des sections sont au courant et FO a fait son travail d’information et annoncé la couleur : le refus d’un tel projet qui remettrait de fond en comble vos conditions de travail si par mégarde ce dernier est appliqué dans son entier.

Tous les agents des sections seront un jour ou l’autre concernés par ce nouveau schéma organisationnel des services avec pour corollaire des remplacements intersections. C’est à la rentrée qu’il faut agir et manifesté son mécontentement avant qu’il ne soit trop tard !