: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: EHPAD DU CASVP: LA PAROLE AUX AGENTS !

lundi 4 avril 2016

EHPAD DU CASVP: LA PAROLE AUX AGENTS !




Courrier adressé à la Direction Générale


Madame la directrice générale,

La convergence tarifaire imposée par les lois de finances a décidé d’aligner sur un même plan d’égalité le budget soins des EHPAD du CASVP sur celui des autres EHPAD de France. Résultat : un déficit du budget soins du CASVP et par voie de conséquence un rééquilibrage des comptes via une réduction des effectifs.

En effet, ladite convergence tarifaire a produit tous ses effets et on peut tout à fait constater une diminution drastique des effectifs dans les 17 EHPAD du CASVP qui se traduit comme suit : en moyenne deux agents pour 28 résidents.

Tout d’abord, dans un courrier du 26 janvier 2016, nous avons interpellé la maire de Paris pour que cette dernière intervienne auprès de l’Agence régionale de santé concernant un renforcement des effectifs.

Puis, nous avons appelé récemment dans notre dernier tract du 31 mars 2016 à manifester avec l’ensemble des organisations syndicales du CASVP sous les fenêtres de l’ARS pour des effectifs supplémentaires.

Enfin, si ces deux actions fortes et unitaires en direction de l’Exécutif Parisien et de l’ARS n’auraient pas obtenu les succès escomptés, une autre voie plus pacifique est envisageable via un référendum sous forme d’un questionnaire.

                       
Par ailleurs, lors de nos nombreuses audiences avec vous et la SDSPA, il apparait clairement et même si cela est encore sous-jacent qu’une étude portant sur une nouvelle organisation du travail dans ces établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes n’est plus un secret de polichinelle.

Pour preuve, à l’AP/HP, des négociations ont eu lieu pour l’instauration d’un nouveau schéma organisationnel et nonobstant un mécontentement quasi-général de l’ensemble des organisations syndicales, à l’exception de la CFDT, la direction centrale a tout de même validé un accord supprimant des JRTT, des jours de congés et prévoit à terme la création d’une grande équipe.


Forte de cette expérience nullement démocratique, notre organisation syndicale a décidé d’anticiper et de confirmer une autre voie plus transparente et plus appropriée pour ce genre de situation dont la  ville de Paris et le CASVP sont coutumiers du fait : une enquête sous forme d’un questionnaire à l’instar de ce qui s’est fait pour Paris & moi et les risques psychosociaux. 

Ainsi, nombre de questions peuvent être posées aux 1200 agents des EHPAD concernés et notamment ceux dont la rémunération et le régime indemnitaire reposent tout ou partie sur le budget soins : les aides-soignants, les infirmiers, les médecins, les cadres de santé, les kinés…

-                     Êtes-vous d’accord pour l’instauration d’une grande équipe. En clair, la mutualisation des équipes du matin et de l’après-midi ?

-                     Êtes-vous d’accord pour la suppression des JRTT et des jours de congés via une réduction de la durée quotidienne du travail ?

-                     Êtes-vous d’accord pour un roulement des agents sur le matin et l’après-midi ?

-                     Avez-vous des propositions à formuler et, dans ce cas, n’hésitez pas à nous les communiquer ?

In fine, les résultats de ce questionnaire doivent être totalement restitués à l’ensemble des 1200 agents et permettre ainsi de recueillir les suggestions de chacun afin qu’ensuite des mesures idoines soient prises en concertation avec les organisations syndicales représentatives du personnel.

Dans ces conditions, j’ai l’honneur de vous demander concernant cette épineuse question sur une nouvelle organisation de travail dans les EHPAD du CASVP, que comptez-vous entreprendre ? Au final, notre proposition de questionnaire sera-t-elle retenue ?

En vous remerciant,

Je vous assure, Madame la directrice générale, de ma parfaite considération.