: FO CASVP - Le syndicat des Personnels du Centre d'Action sociale de la Ville de Paris: PÔLE « ROSA LUXEMBURG » ORGANISATION DU TRAVAIL : DES REDÉPLOIEMENTS

jeudi 19 décembre 2013

PÔLE « ROSA LUXEMBURG » ORGANISATION DU TRAVAIL : DES REDÉPLOIEMENTS



Le mercredi 18 décembre 2013, le syndicat Force ouvrière a été reçu par Monsieur Claude CHEVRIER, directeur du Pôle « Rosa Luxemburg » et Mesdames Jamila EL MOUSSATI et Thiphaine LACAZE, ses adjointes.

Le syndicat FO a repris les trois thèmes développés dans son courrier du 9 décembre 2013.

  • Le sous effectif chronique au sein des équipes et notamment dans le corps des adjoints d’accueil et d’insertion.

  •  Le remplacement de la secrétaire à l’accueil pendant la pause déjeuner et l’adjoint administratif qui fait fonction à la cafétéria de la Poterne des peupliers.
  • Enfin, la restauration sociale sur un autre site.


1) Concernant le sous effectif récurrent sur les établissements (Baudricourt, Relais des carrières, Poterne des peupliers et les Baudemons), le directeur du Pôle « Rosa Luxemburg » nous a  présenté les grands axes de sa réforme.


  • Les adjoints d’accueil et d’insertion qui opéraient en très grand nombre à l’accueil en qualité de surveillant ont eu la possibilité de diversifier leurs missions.
  •  Ainsi, nombre d’AAI au nombre de 6 (3 à la Poterne et 3 au Relais des carrières) exercent désormais au sein des équipes éducatives à savoir auprès des éducateurs spécialisés et des moniteurs éducateurs.
  •  Le directeur nous affirme que ces agents bénéficieront d’une formation diplômante via la validation des acquis professionnels.

Pour FO, tous les AAI qui ont opté pour l’accès à un grade sanctionné par un diplôme d’Etat devraient le plus rapidement possible en retirer tous les dividendes liées à ces nouveaux corps : assurer pleinement les fonctions, accéder à une autre grille indiciaire de catégorie B et à un régime indemnitaire équivalent. La promotion sociale fait partie d’une de nos exigences.

         1) Les départs en retraite au sein des équipes éducatives seront remplacés par des éducateurs spécialisés selon les dires du directeur.
        2) Concernant le remplacement de la secrétaire à l’accueil, cela doit se faire de façon exceptionnelle toujours selon le directeur. Pour FO, si les effectifs étaient au complet, le problème ne se poserait pas.
          Concernant l’adjoint administratif qui exerce à la cafétéria de la Poterne des peupliers, la demande émane de l’intéressée lui-même selon le directeur. Dont acte.

3) S’agissant de la restauration sociale sise à Baudricourt, c’est uniquement un projet selon la direction locale. Ce projet aurait pour but en cas de concrétisation de permettre de délivrer les repas sur un autre site de l’arrondissement permettant ainsi de désengorger Baudricourt et d’améliorer le service rendu aux plus précarisés de la capitale.

Au final, aucune création d’emplois dans les années à venir. Les redéploiements des agents constituent la norme et les nouvelles organisations de travail mises en place au sein des quatre établissements se déterminent autour de ce nouveau crédo.  

Pour FO, toutes ces mesures sont largement insuffisantes Elles ne correspondent pas à la réalité. Plus de précarité, plus de personnes sans domicile fixe, un contexte de crise sans précédent depuis 1945 et pour finir des effectifs en baisse. La solution préconisée par la direction générale : des redéploiements, des redéploiements….   
POUR FO, LES REDÉPLOIEMENTS DOIVENT ÊTRE L’EXCEPTION.
UN SERVICE DE QUALITÉ EXIGE DES RECRUTEMENTS !